Formations aux comportements animaliers

Pour aider votre chien à supporter la chaleur

Par Laurence

Des astuces pour qu’il supporte la chaleur

Si vous êtes observateur, vous vous êtes rendu compte que les animaux aussi ont souffert de la canicule.

Le jeune propriétaire de Braco m’a envoyé un message la semaine dernière. Le jeune garçon me demandait si je savais pourquoi son chien avait changé de comportement. Avec ses mots d’enfants, il m’expliquait qu’il était tout « raplapla » et qu’il ne voulait pas jouer. À la lecture des conditions de vie de Braco et de son petit propriétaire, en Alsace en pleine canicule, le lien été fait rapidement. Braco vivait mal la chaleur, comme nous tous.

Des solutions « fait maison »

Avec des petites astuces peu onéreuses, il est possible de faciliter la vie de nos chiens et de leur permettre d’être moins en souffrance. Chacun y va de son astuce et le bricolage est souvent efficace. Un torchon, une serviette ou un t-shirt mouillés posés sur le chien peuvent le soulager, de même que des pains de glace glissés dans des sacs congélation et glissés sous son panier ou tapis où il aime prendre place. Une piscine coquillage remplie d’eau lui permet de s’y tremper les pattes voire de s’y allonger complètement s’il le désire.

Bien sûr, à l’intérieur de la maison, le climatiseur sera autant utile pour lui que pour vous, comme le ventilateur et le brumisateur électriques. Pensez à les disposer en hauteur afin qu’ils ne reçoivent pas les courants d’air en pleines narines.

Les promenades en dehors des heures les plus chaudes sont à privilégier avec éventuellement un accès à un cours d’eau sécurisé et clair.

Une astuce utilisée par Vincent pour faire plaisir et rafraichir ses chiens : une pastèque très fraiche, c’est-à-dire sortie du réfrigérateur à grignoter. Et pourquoi pas de la glace « faite maison » au bouillon aromatisé et garni de potiron, carotte, morceaux de fromage, friandises en tous genres.

En vente dans les animaleries

Les professionnels de la distribution de produits et accessoires pour animaux ont eu aussi inventé tout un panel d’objets efficaces, même s’il faut sortir la carte bancaire. Mais que ne ferions-nous pas pour soulager nos meilleurs amis ? A eux les tapis, les gilets, capes ou manteaux et colliers rafraichissants ! Un gel à appliquer sur ses coussinets pourra aussi faire son affaire… car, selon le Journal of the American Medical Association, au-delà de 30°C, la température ressentie sur l’asphalte dépasse les 60°C ! Or dès 52°C, la peau est détruite en 60 secondes seulement…

Enfin, il existe un thermomètre nouvelle génération, que vous laissez dans la pièce où séjourne l’animal et qui envoie une alerte sur votre téléphone en cas de dépassement de la température acceptable que vous aurez préalablement programmée.

Attention aux signes d’alerte

Que vous ayez prévu des solutions adaptatives ou pas, il est indispensable de garder un œil sur votre animal et de repérer les premiers signes d’un coup de chaleur. N’attendez pas qu’il fasse un malaise pour vous en préoccuper. En cas d’halètement intense, d‘abattement (comme Braco), de température supérieure à 40,5° C, et très impressionnant, de perte de connaissance, il n’y a pas attendre, contactez immédiatement son vétérinaire.

Irresponsabilités quotidiennes

Chacun d’entre nous a déjà été témoin d’un animal laissé dans la voiture sur un parc de stationnement ou attaché en plein soleil dans son jardin. Prenons le réflexe d’appeler très rapidement les secours, pompiers ou gendarmerie notamment, voir la société protectrice des animaux locale qui vous dira qui contacter au plus vite. Il s’agit d’une urgence parfois vitale, une question de minutes avant que l’animal ne soit en souffrance irrémédiable. Soyons lucides, les propriétaires (du véhicule ou de la maison) ne vous remercieront sans doute pas, mais si la vie d’un animal est en jeu, il est indispensable de lui porter assistance.

Profitez bien de votre été !

 

Laurence Bruder Sergent

Laisser un commentaire

Partagez sur les réseaux sociaux

Facebook