Formations aux comportements animaliers

La « sur-stimulation », de quoi s’agit-il ?

Par Gaëlle

Formée au comportement canin, Aurelle Ronteix propose des balades éducatives et des visites auprès des chats et des chiens.

Elle nous parle de la « sur-stimulation », vous connaissez ?

Tout d’abord une stimulation représente le fait d’accroître l’activité d’un individu ou d’un organe. La stimulation est étroitement liée à la perception de l’individu. La réaction comportementale sera donc propre à chacun.

Un excès de stimulation semble possible. Nos chiens ont parfois des difficultés à « redescendre » après une séance de jeu. Cela prend en compte l’intensité du jeu, le type de jeu et la personnalité du chien. Chacun à un seuil d’excitabilité plus ou moins bas (comportements fortement agités en quelques minutes) qui peut être biologique. Lorsque celui-ci est dépassé, le retour au calme nécessite plus de temps. En éducation nous pouvons élever ce seuil petit à petit. Cependant les chiens peuvent évacuer les tensions emmagasinées dans leur corps par l’expression de comportements d’agitation élevés également. Dans chaque situation demandons-nous pourquoi notre chien est-il excité ?

Nos hypothèses sur les conséquences négatives d’une sur-stimulation sont amoindries avec les effets positifs potentiels remarqués. Si les besoins de l’animal sont satisfaits, grâce aux apprentissages et à l’évolution de l’âge, les chiens sont plus calmes.

En parallèle, chez un enfant, la sur-stimulation induit un épuisement physique et moral qui peut engendrer du stress et de l’insécurité. Qu’en est-il pour nos chiens ?

Pour en savoir plus, consultez le blog d’Aurelle : https://www.entre2oreilles.fr/#_blog

Laisser un commentaire

Partagez sur les réseaux sociaux

Facebook