Formations aux comportements animaliers

Vox Animae s’engage contre la maltraitance animale

Par Nicolas

Vox Animae s’engage pour la proposition de loi « visant à interdire la maltraitance sur les chiens et les chats par l’utilisation de colliers étrangleurs et électriques »

 

Le projet de loi PPL577 a été adopté en première lecture à l’Assemblée Nationale le 16 janvier 2023, il doit maintenant passer devant les sénateurs. La proposition de loi vise à interdire « 1° l’utilisation sur les chiens et les chats de tout dispositif à décharge électrique, étrangleur sans boucle d’arrêt ou dont les pointes sont tournées vers le corps de l’animal ; 2° l’acquisition et la cession, y compris en ligne, à titre onéreux ou gratuit, ainsi que la publicité et les petites annonces portant sur tout dispositif à décharge électrique, étrangleur sans boucle d’arrêt ou dont les pointes sont tournées vers le corps de l’animal. »

Les partisans des méthodes dominant/dominé, qui se persuadent que la contrainte et la souffrance sont des gages d’acceptation et de compréhension de la part de l’animal, tentent de désincarner cette loi en s’appuyant sur la dérogation « 1° Aux services et unités des armées utilisateurs de chiens ; 2° Aux opérations de capture d’animaux dangereux et errants ».
Depuis octobre 2022, toute personne adoptant un animal de compagnie signe un « certificat d’engagement et de connaissances », et ne peut ignorer que les méthodes et outils dits « coercitifs », c’est-à-dire contraignants par blocage, par la peur ou par la douleur, ne sont pas efficaces pour mettre en œuvre une relation harmonieuse avec son animal de compagnie, chien et chat, comme lapin et furet.

Engagé depuis ses débuts il y a 15 ans dans la voie de la science et de l’éthique, Vox Animae défend l’utilisation d’outils et de méthodes respectueuses de l’intégrité physique et psychologique des animaux, tout autant que des humains, et s’oppose donc à toute utilisation de la force, de la contrainte et de la souffrance animale, dont le seul but est la soumission et l’asservissement. Une cohabitation réussie passe par la compréhension, l’encouragement et la joie : la confiance se mérite et ne s’impose pas.

Nous avons décidé de contribuer à notre mesure à l’adoption de cette loi en France.
Tout d’abord, en association avec 3 autres organismes de formation ayant la même déontologie – ACCEFE, Animal University et Centre du Bien-Etre Animal -, nous avons cosigné d’une part une déclaration commune pour amener les éducateurs comportementalistes professionnels à travailler exclusivement en méthodes respectueuses et bienveillantes, et d’autre part une synthèse basée sur des études scientifiques pour offrir aux élus une base de connaissances en phase avec ce projet de loi.
Ensuite, nous diffusons le plus largement possible toute initiative dont l’ambition est de contribuer au changement de mentalité de quelques irréductibles. 2 d’entre elles figurent ci-dessous.
Enfin, nous allons à la rencontre des femmes et des hommes politiques pour que la voix des professionnels formés sérieusement puisse porter, au travers de la reconnaissance de leurs compétences et de leur métier. Nous aurons ainsi un entretien avec Corinne Vignon, la députée à l’origine de ce projet de loi, le 15 mars.

Notre métier est d’offrir aux professionnels du secteur animalier des méthodes d’éducation compatibles avec la sensibilité, les capacités et les besoins réels des animaux. La loi, la science et l’éthique l’affirment depuis de nombreuses années, la cohabitation intra-familiale et civique est ainsi efficace et respectueuse de l’intégrité physique et psychologique de nos compagnons. Nous nous sommes par exemple associés à One Voice dans sa lutte contre les dérives de certains « professionnels » et écoles de formations qui prônent encore aujourd’hui les méthodes brutales ; nous soutenons également Nathalie Dehan et la Métropole de Lyon pour l’initiative “lui et moi c’est pour la ville” qui offre 4h30 de cours gratuits par des éducatrices canines en méthodes positives ; nous continuerons d’encourager la bienveillance. C’est la voie de Vox Animae.

 

Pour soutenir le projet de loi « visant à interdire la maltraitance sur les chiens et les chats par l’utilisation de colliers étrangleurs et électriques », voici 3 propositions soumises par des confrères :

 

  • Adressez un email à Isabelle Vieira (vétérinaire comportementaliste, présidente Le Chien Mon Ami) et/ou Anne-Marie Le Roueil (présidente du Syndicat National des Professions du Chien et du Chat)
    Avec l’objet : Communication relative à la PPL 577 concernant l’interdiction des colliers coercitifs
    Indiquez en entête de votre message votre nom ou celui de votre entreprise du domaine animalier
    Copiez-collez ce texte :
    Nous, professionnels du chien, étudiants, moniteurs, présidents de clubs, bénévole de la protection animale, éleveurs, en perpétuelle formation, avec nos savoirs, nos connaissances en éthologie et sciences du comportement, soutenons évidemment cette proposition de loi visant à interdire les colliers coercitifs, colliers étrangleurs, colliers chaîne, colliers chaînette, colliers torquatus et colliers électriques.
    Toutefois, nous nous positionnons de manière très ferme contre toute forme de dérogation pour les professionnels, nous ne connaissons que trop bien les conséquences de l’utilisation de ces outils, entre autres la détérioration de la relation humain/chien, le développement de l’agressivité, l’augmentation du risque de morsures et l’augmentation de la sévérité de ces morsures.
    Toute dérogation professionnelle entraînerait la négation de toute l’évolution de la science comportementale au profit de la pérennité de connaissances indéniablement obsolètes.

 

  • Signez la pétition du Mouvement Francophone des Educateurs de Chiens de compagnie (MFEC) en cliquant ici

 

  • Signez la pétition du MFEC dédiée aux professionnels en cliquant ici pour soutenir “une démarche professionnelle et la bientraitance des chiens en matière d’éducation et de rééducation comportementale”.

Laisser un commentaire

Partagez sur les réseaux sociaux

Facebook
Analytics by Conversios