Formations aux comportements animaliers

Les questions à se poser avant d’adopter un chat

Par Mélanie

Jessica Christ, comportementaliste canin et félin, nous livre ses réflexions sur le comportement félin
dans le journal Les Dernières Nouvelles d’Alsace.

Voici l’article paru dans l’édition du 8 janvier 2023.

 

Vous êtes régulièrement attendri par les bouilles des chatons que vous croisez en scrollant sur instagram, votre conjoint(e) vous harcèle à base de messages plus ou moins subtils pour vous inciter à adopter un chat ? Vous êtes sur le point de vous lancer dans cette aventure mais vous vous posez encore quelques questions. Décryptons ensemble les points les plus importants même s’il serait trop long de tous les citer ici.

Une vie adaptée

Votre vie est-elle adaptée à l’arrivée d’un être totalement dépendant de vous ? C’est un peu dommage, votre argument principal pour justifier votre attirance pour ce type de compagnon c’est justement son indépendance. Ralentissons un peu car, au risque d’enfoncer une porte ouverte, tous les chats sont différents et leur degré d’indépendance varie en fonction de chaque individu.

La litière, la nourriture et l’eau ne sont pas les seuls aspects à prendre en compte. Si vous pensez pouvoir laisser Félix en solo à l’appartement pendant 4 jours sans soucis, réfléchissez-y à deux fois. Vous partez en weekend à la montagne ou à Barcelone plusieurs fois par an et vous pensez que votre chat ne sera pas décontenancé par votre départ, soit. Sauf qu’à l’inverse, vous souhaitez un chat câlin, qui appréciera vos gratouilles sur le canapé les soirs où vous êtes là, qui ronronnera par votre simple présence. Aussi, vous vivez en appartement et n’envisagez pas une seule seconde de lui laisser accès à l’extérieur. Vous visualisez le souci ? Un chat affectueux et attaché à vous souffrira de vos absences répétées, elles seront une source de stress. Si vous aviez une maison de campagne avec un chat à moitié autonome dans son pré, la question se poserait différemment.

Une obligation financière

Votre animal est aussi dépendant de vos finances. Pendant 15 ans environ, il va manger des centaines de sachets de croquettes, utiliser des kilos de litière et je ne parle pas des différents petits jouets et autres arbres à chat. Cela représente un budget mais il n’est pas le seul. Les frais de santé sont évidemment à prendre en compte. Au cours de la vie d’un chat, un chat sans problèmes de santé majeur nécessite un budget vétérinaire estimé dans une fourchette de 6000 à 10 000 euros.

Quelle option choisir pour une adoption ?

Un refuge, un élevage, un chaton ou un chat adulte ? Ce choix est complètement individuel. Pour être certain du caractère d’un chat disons qu’il est plus sûr d’adopter en refuge ou en association. Pour les chats de race en élevage, les éleveurs vont vous renseigner sur la lignée et le caractère des parents, ce qui donne quelques pistes. Quoi qu’il arrive, il es nécessaire d’attendre un sevrage complet de 3 mois avant de récupérer votre petit protégé.

En conclusion, je vous dirais que si vous avez une vie mouvementée et un budget serré, il serait peut-être judicieux de patienter un peu avant de concrétiser ce projet. Le chat étant un animal très attaché à son environnement, il ne sera pas très à l’aise (pour la plupart des individus) de voyager souvent pour être gardé à droite et à gauche. Prenez bien le temps de la réflexion et contactez un comportementaliste pour vous aider à prendre la décision la plus adaptée. Bon dimanche les chamoureux !

 

Jessica CHRIST

Laisser un commentaire

Partagez sur les réseaux sociaux

Facebook