Formations aux comportements animaliers

Faut-il promener son chien quand on a une maison ?

Par Laurence

Un des besoins vitaux de votre chien consiste à dépenser son énergie. Plusieurs promenades quotidiennes dans votre jardin suffisent-elles ?

Que ce soit en vous regardant vivre ou en courant après une balle, en restant à côté d’une personne malade ou en explorant son jardin, votre compagnon à quatre pattes fait constamment fonctionner ses capacités cognitives et physiques, et c’est une nécessité absolue pour lui. Rappelons que dans la nature, les canidés passent leur temps à flairer, observer, écouter, pister, poursuivre, et mettre en action des manœuvres de groupe, donc ils sont actifs durant presque tout leur temps d’éveil.

Les chiens d’aujourd’hui

Dorénavant, nos chiens ont droit à leurs repas sans avoir à activer une stratégie pour les obtenir. Ils ont peu de possibilités d’exploration de nouveaux territoires, d’amusement ou de dépense physique tant que leur maître n’est pas disponible pour leur en proposer.

Ainsi, les heures qu’ils consacreraient à être concentrés et tendus vers un objectif, ils les passent à… attendre que le temps s’écoule. Certains sommeillent paisiblement, d’autres s’occupent avec leurs jouets, et il en est qui s’agitent et commettent des dégâts dans la maison ou le jardin, en l’absence et même en présence de leurs maîtres.

Si l’on essaie d’entrer dans la peau de son chien quelques instants, on peut comprendre que ce désœuvrement constitue un manque terrible.

Un jardin suffit ?

Même si vous disposez d’un jardin, Milou a besoin d’être distrait tous les jours, plusieurs fois. Une promenade est idéale pour cela. Non seulement c’est bon pour votre santé, mais c’est surtout indispensable à son équilibre.

Durant la balade, il va pouvoir flairer tout un éventail de nouvelles odeurs, rencontrer des personnes inhabituelles, éventuellement croiser d’autres chiens, mais aussi des cyclistes, des promeneurs, contempler l’agitation de la ville ou les déambulations des tracteurs à la campagne, etc.

Parce que cela met ses sens en éveil et tout son organisme au travail, c’est bon pour son moral !

Energie à évacuer

Un chien dont l’environnement ne change jamais se replie sur lui-même, devient routinier, dort de plus en plus, est moins joyeux. Celui qui est stimulé à la mesure de l’énergie dont il a besoin selon son âge et sa morphologie, sera plus alerte, plus, dynamique, repus et satisfait de tous ce qu’on lui aura donné comme distractions.

Il n’est pas nécessaire de proposer une heure de jogging quotidien à votre chien de 12 ans ! Par contre, plusieurs promenades calmes et mesurées de 10 minutes lui feront le plus grand bien, physiquement et psychologiquement.

Votre jeune chien de 6 mois a, quant à lui, besoin de faire un maximum de découvertes et son seul jardin ne lui suffit pas : il le connait par cœur !

Quel que soit son âge, une sortie en dehors de son terrain habituel l’amène à s’adapter à l’environnement, mobilise toutes ses facultés, lui fournit les distractions et l’exercice dont il a besoin. Et cela ne peut nous faire que du bien !

 

Laurence Bruder Sergent

Laisser un commentaire

Partagez sur les réseaux sociaux

Facebook