Votre navigateur ne semble pas supporter JavaScript !
Gwendoline Le Peutrec-Redon

Comportementaliste spécialiste du chat, mes compétences s'étendent à tous les problèmes de comportement félin, y compris des chatons grâce à mon activité d'éleveuse.


Expertise...

Votre chat est-il heureux ? - Page 2

Un peu d’éthologie


Le territoire

Si tous les animaux seraient plus ou moins sociaux, les chats eux sont solitaires et ainsi, les échanges sociaux ne sont pas au cœur de leur quotidien. Ils sont d’autant plus préoccupés à marquer leur territoire de différentes façons pour, justement, le protéger de ses congénères. Hormis la saison de reproduction, les chats vont rarement chercher à rencontrer un congénère s’ils n’y sont pas forcés.

Ainsi, le chat consacre une grande partie de son budget-temps (temps consacré à chaque activité) à marquer son territoire. Cela le rassure et délimité la zone où il va pouvoir dormir, chasser, explorer… Le chat a quatre grandes manières de marquer son territoire : les éliminations (marquage olfactif), les griffades (marquage visuel et sonore), les phéromones (marquage chimique) et postural (marquage visuel). Chacun de ces marquages ont des moyens différents et sont soit directs soit indirects ce qui permet de signaler son territoire à un individu même quand il est absent.

Parce qu’en effet, même s’il a un territoire le chat est un grand explorateur et il peut s’aventurer sur le domaine vital à la conquête d’autres aventures félines.

La nourriture

Le chat n’est pas un chien et ne peut se contenter (le mot est important) d’une ou deux rations par jour. Le chat consomme normalement entre 10 et 15 repas par jour constitués par des proies chassées telles que les rongeurs, les oiseaux, les insectes et parfois même des proies plus imposantes comme le lapin ou le poisson.

nourriture du chatCertes, nous pouvons être confrontés à certains problèmes d’obésité ou d’obsession pour la nourriture chez certains chats de maison mais cela résulte souvent de mauvaises habitudes humaines car le chat sait très bien se réguler tout seul. Le mauvais sevrage par exemple est souvent à l’origine de quelques difficultés de gestion alimentaire ou encore la peur des propriétaires de voir leur chat grossir après castration/stérilisation qui se mettent à rationner Minet. Or, il suffit souvent de simplement changer pour des croquettes « light » ou « spécialisées » pour équilibrer l’apport calorique.
(Photo Cynthia GAUTHIER)

La chasse

On traite du comportement de prédation à part de la nutrition car elle recouvre bien une notion de chasse pour se nourrir mais également la chasse « défouloir ». Combien de propriétaires dont le chat sort peut nous raconter le retour de Minou avec une souris ou un oiseau vivant : jouer sans consommer est la preuve que le chat ne chasse pas que pour se nourrir. C’est donc un comportement primordial que le chat doit exprimer pour son bien-être. Quid des chats d’appartement qui ne peuvent sortir ? Sont-ils forcément malheureux ?



Write a comment

  • Required fields are marked with *.

If you have trouble reading the code, click on the code itself to generate a new random code.