Votre navigateur ne semble pas supporter JavaScript !
LBS général

17 années au service des propriétaires, refuges, associations, plusieurs ouvrages publiés, des années d’enseignement en France et à l’international pour défendre la cause des animaux prédilection.


Expertise...

Une rencontre inamicale entre chiens

Nous avons évoqué dans notre dernier article les situations de rencontres amicales de chiens au cours des promenades. Voyons aujourd’hui le cas où les animaux en arrivent à l’affrontement et l’attitude à tenir pour les éviter.

Pour cause de sociabilité réduite ou inexistante, de capacité à vivre avec d’autres chiens non apprise, par peur, parce que chacun veut avoir le dessus sur l’autre, pour avoir été mordu ou avoir vécu une situation traumatique, et pour tous types d’autres raisons, certains chiens ne sont pas capables de croiser des congénères sans heurts.
Comme conséquences, on obtient des altercations de niveau de violence variable, de gravités plus ou moins sévères, toujours impressionnantes pour les humains alentour.  L’appréhension de croiser un autre chien alors que l’on chemine avec le sien peut gâcher les sorties. 

Quand c’est l’autre chien qui pose problème

Chien ennemisSi vous croisez un chien inconnu à l’attitude incertaine, ou l’ « ennemi » du vôtre, la plus sage attitude est de changer de trajectoire. Il n’est en effet pas nécessaire de s’obstiner dans la direction qui représente un risque, si l’on n’est pas certain de contrôler la situation. Il est aussi fortement déconseillé de prendre son chien dans les bras, car le risque de voir bondir l’autre animal sur soi, d’être déstabilisé, voire de se faire mordre, existe réellement.

Malheureusement cette proposition de contourner le problème comporte des inconvénients, notamment celui d’empêcher les contacts avec un autre chien, et aussi le fait qu’il risque de faire l’apprentissage que ses congénères sont des ennemis, puisqu’on les évite systématiquement.

C’est pour cela qu’il est utile de lui proposer des occasions d’interactions, dans des lieux où la sécurité est meilleure, et les camaraderies possibles.

Si c’est votre chien le responsable

Dans le cas où votre animal présente un des troubles évoqués ci-dessus, il s’agira d’avoir identifié précisément lequel, pour pouvoir éventuellement le corriger.

En participant à des séances collectives, on peut apprendre ou réapprendre à des chiens la sociabilité. Sous certaines conditions, certes, et avec une surveillance de professionnels avertis, on peut obtenir de bons résultats. En tous les cas, lorsqu’il s’agit de chiens très agressifs envers leurs congénères, il faut tenter quelque chose, en premier lieu pour protéger autrui, mais aussi pour se faciliter la vie et l’aider à vivre mieux les rencontres. 

 

Laurence Bruder Sergent
Vox Animae



Write a comment

  • Required fields are marked with *.

If you have trouble reading the code, click on the code itself to generate a new random code.