Votre navigateur ne semble pas supporter JavaScript !
LBS général

17 années au service des propriétaires, refuges, associations, plusieurs ouvrages publiés, des années d’enseignement en France et à l’international pour défendre la cause des animaux prédilection.


Expertise...

Texas

Par Laurence BRUDER SERGENT

Texas est un beauceron de 5 ans. Sa maîtresse m’appelle car il est devenu agressif avec les autres chiens depuis environ 1 an. Il ne sélectionne ni les mâles, ni les femelles qu’il essaie de mordre, il « attaque » tous les chiens qui s’approchent de lui, qu’il soit en laisse, ou libre. Par ailleurs, il cohabite avec un labrador sans qu’il n’y ait jamais eu le moindre problème entre eux, ce qui rend la compréhension de la situation quelque peu compliquée : pourquoi est-il capable de s’entendre avec certains sujets et pas avec d’autres.

Le sexe du sujet, son âge, sa race, les lieux de rencontres, le fait d’être tenu en laisse ou libre ne semble pas avoir d’influence sur sa réactivité.

Chien agressif avec ses congénères

Texas avait été adopté par l’intermédiaire d’une filière polonaise, il n’avait sans doute que 3 à 4 semaines. Elle a du le biberonner durant plusieurs semaines jusqu’à ce qu’il soit autonome. Ces conditions de développement désastreuses (séparation trop précoce de la mère) pourraient-elles expliquer ce problème qui survient si tard ?

En faisant mon enquête auprès de la propriétaire, j’apprends qu’elle a trouvé du travail il y a environ 1 an, après 3 ans ½ de chômage.

Auparavant elle était disponible toute la journée, et se rendait 4 fois par semaine à l’entraînement sportif, courrant plusieurs kilomètres à chaque fois, entrainant Texas avec elle dans des parties sportives acharnées.

 

Depuis qu’elle a trouvé un emploi, elle ne peut plus sortir Texas autant qu’avant. Sa promenade hebdomadaire a lieu le dimanche uniquement.

Les agressivités de Texas seraient-elles explicables par un changement trop rude entre les activités sportives dont il bénéficiait auparavant et son nouveau rythme de vie ? Pour le savoir, nous procédons à un test sur 3 semaines : la propriétaire doit trouver un moyen de défouler le niveau individuel d’énergie de Texas de manière significative, afin de savoir s’il y a du changement dans son attitude, et s’assurer que l’hypothèse de départ est correcte. Dans le cas contraire, il faudra creuser d’autres pistes pour saisir la ou les causes de ses agressivités.



Write a comment

  • Required fields are marked with *.

If you have trouble reading the code, click on the code itself to generate a new random code.