Votre navigateur ne semble pas supporter JavaScript !
Marie Perrin Bassler

Insérée dans l'univers cynophile alsacien et français depuis plusieurs années, mon but est d'aider les maîtres un peu débordés par leur animal, en mettant mon savoir et mon savoir-faire au service de leur mieux-être.


Expertise...

séance collective

Une séance d'éducation collective chez un(e) comportementaliste...



Conditionner son chien : en quoi les manières de procéder des comportementalistes sont-elles intéressantes ?

A priori, on peut aisément penser que pour conditionner son chien, pas besoin d’en passer par un comportementaliste. A partir du moment où l’on opte pour le renforcement positif, le dressage devrait être identique, que l'on soit suivi par un comportementaliste ou dans un club canin.

Pourtant, la différence est importante. Pour ne pas dire essentielle, ou fondamentale.

photographie Laurence Bruder Sergent
Tout d’abord, un comportementaliste ne visera (normalement) que l’éducation de base : les ordres simples, qui servent dans la vie de tous les jours. Il apprendra également aux propriétaires à renforcer la relation qu’ils entretiennent avec leur animal, la confiance, la complicité, au travers d’exercices simples et ludiques. Il ne se focalisera pas sur une marche au pied de concours, mais montrera plutôt aux maîtres, souvent débordés, comment ne pas être tirés par leur chien. Enfin, formé à l’éthogramme du chien, il saura décrypter les moments de tension ou de stress, les temps de fatigue aussi, et s’adaptera aux états émotionnels des individus qui composent son groupe.

Mais surtout, le comportementaliste, lors de ses séances collectives, pratiquera plusieurs lâchers de tous les chiens présents, quel que soit leur âge, quelle que soit leur taille, quelle que soit leur morphologie. Les moments de travail seront beaucoup moins longs que les plages de liberté, où les chiens pourront interagir les uns avec les autres. Souvenons-nous que le chien est un animal social, qui a besoin de pouvoir communiquer avec des congénères, qui a besoin d’exercer sa grammaire corporelle, de s’ajuster et de jouer avec des « copains » ou des moins copains », et d’affiner son langage canin. Seuls des cours collectifs où les chiens sont lâchés tous ensemble, comblent ces besoins, vitaux pour les chiens et pourtant souvent négligés par les propriétaires.

Voici, en illustrations, ce que peuvent donner des cours collectifs lorsqu’ils sont dirigés par une comportementaliste, en l’occurrence, ici, Zita Nagy, qui officie au club canin de Geispolsheim, dans la région strasbourgeoise.



Marie Perrin

http://marie-perrin-comportementaliste.blogspot.fr/

 

photographie Laurence Bruder Sergent

photographie Laurence Bruder Sergent

photographie Laurence Bruder Sergent



Write a comment

  • Required fields are marked with *.

If you have trouble reading the code, click on the code itself to generate a new random code.