Votre navigateur ne semble pas supporter JavaScript !
LBS général

17 années au service des propriétaires, refuges, associations, plusieurs ouvrages publiés, des années d’enseignement en France et à l’international pour défendre la cause des animaux prédilection.


Expertise...

Rentrée scolaire : le chien n’apprécie pas forcément

Par Laurence BRUDER SERGENT

Pour les heureux chiens qui ont profité de la présence de leurs maîtres durant les vacances d’été, il est possible que le retour aux journées de travail de leurs maîtres, donc à leurs absences, soit déstabilisant.

Chien rentréeDes promenades de 3 heures d’affilée, un panier douillet, une gamelle remplie, de beaux jouets, cela lui convient et c’est agréable, mais ce n’est pas ce qu’il affectionne le plus.

Non, ce que préfère votre chien, c’est ne pas être seul.

Lorsque l’on est en vacances, on est plus détendu, davantage présent, voire prévenant. C’est cela qui l’apaise car comme pour tout mammifère social, c’est la vie en groupe qui prime.

La présence d’un autre individu de la même espèce ou d’une espèce « amie » comme l’Homme, lui procure calme et harmonie, distraction, parfois confrontation. Telle est la vie en société.

 

Changements d’habitudes, à nouveau

Ainsi, si vous devez renouer avec le chemin du travail ou de l’école, n’oubliez pas de prendre en considération le fait que votre meilleur ami risque d’en ressentir les effets collatéraux. Quand deux mois auparavant, il a du changer de rythme pour profiter davantage de votre présence (pour son grand plaisir), il s’agit aujourd’hui de l’effet inverse : il doit réapprendre à se gérer tout seul. La plage et les promenades, les odeurs nouvelles et variées grâce aux changements d’environnements, les jeux en famille…sont reportés aux prochains congés.

A chaque saison ses plaisirs

Votre animal a toujours besoin de distractions pour enrichir son quotidien, alors soyez imaginatifs ! Les séances de bronzage sur un transat peuvent être remplacées par la sieste sur le canapé avec Médor à proximité, les parties de foot à l’extérieur continuent tant que le temps le permet, les balades au grand air sont encore possibles les fins d’après midi après le travail et les week-end.

Et puis, pour lui permettre à nouveau de vivre sereinement la solitude de la journée, on le préparera progressivement pendant les derniers jours de vacances à ne plus accompagner toutes nos sorties ou à nous suivre partout au sein de l’habitation, on évitera de le garder sans cesse à côté de nous et on raccourcira les moments de caresses. Tout cela dans l’objectif de l’aider à réintégrer les rythmes de la famille le mieux possible.




Ecrire un commentaire

  • Les champs obligatoires sont précédés d'une *.






 

Nous vous rappelons que vous êtes responsable du contenu des commentaires que vous publiez.

Articles qui pourraient vous intéresser

Accédez à tous les articles en relation