Votre navigateur ne semble pas supporter JavaScript !
Laurence Bruder Sergent

18 années au service des propriétaires, refuges, associations, plusieurs ouvrages publiés, des années d’enseignement en France et à l’international pour défendre la cause des animaux


Expertise...

Mon conjoint ne veut pas de chien

Vous avez très envie d’accueillir un chien dans votre foyer, mais votre conjoint n’est pas du même avis ? Notre comportementaliste nous propose quelques éléments de réflexion.

Il n’est pas judicieux d’enjoliver la réalité juste pour faire peser la balance de votre côté, si c’est vous qui avez envie d’un chien. L’accord obtenu de la sorte ne serait pas tout à fait une décision mûrement réfléchie mais un choix effectué à partir d’informations partiellement délivrées. Et tôt ou tard, ce genre d’acceptation se retourne contre ses auteurs…

A savoir

Chien et coupleChaque chien a son caractère propre qui ne correspond pas forcément à ce qu’indique la fiche technique de la race. Dans tous les cas, même avec un chien croisé, plusieurs engagements seront nécessaires. Ce que votre partenaire appelle peut-être, judicieusement, des « contraintes ».

Il est vrai que les plus fortes envies, les rêves ruminés parfois pendant des années, peuvent être malmenés par des considérations plus terre-à-terre. Il faut un budget pour couvrir les frais du quotidien (nourriture, équipement de base, soins vétérinaires) et les dépenses exceptionnelles (assurances, intervention en cas d’accident, cotisations dans un club ou une association sportive, gardiennage durant les vacances, etc.).

 

Un chien doit être promené tous les jours, éduqué, rendu sociable avec ses congénères et avec les humains.

Il a besoin qu’on lui consacre du temps, qu’on lui propose des activités d’occupations mais aussi sportives, selon sa nature et son âge. Ses poils peuvent sentir fort ou tomber sur vos tapis, ses pattes sales de retour de sortie sous la pluie laisseront des traces sur votre beau parquet, bref le chien est susceptible de poser problème en terme d’hygiène dans la maison et de modification du quotidien.

Avoir conscience de la réalité

Peut-être votre conjoint récalcitrant a-t-il lui-même conscience de tous ces paramètres et c’est ce qui le fait reculer. Il est bon de se demander si par hasard, compte tenu de votre mode de vie, ce ne serait pas lui (ou elle) qui aurait raison…

Quel que soit le choix final, prendre un chien ou pas, il y aura des frustrations avec lesquelles l’un des partenaires devra composer.

 

Laurence Bruder Sergent
Vox Animae



Vos commentaires

Cornillon
Posts: 1
Comment
Mon conjoint ne veut pas entendre parler de chien
Reply #1 on : Wed April 01, 2015, 19:10:28
J'ai toujours eu des chiens et chats chez mes parents. Sa m'est difficile d'être face à quelqu'un de récalcitrant . Simplement par qu'il a eu une mauvaise expérience avec ses parents d'un chien non éduqué qui fesait ses besoins de partout et qui réclamait a manger a table... Et j'en passe... Mon expérience est totalement différente nous avons eu un berger allemands et une autre coupé beauceron avec deux chats a la maison et tout c'est toujours bien passé .. J'ai grandi avec... Maintenant que j'ai une grande maison avec un grand terrain de surcroît a la campagne et ma petite fille je me sent frustrée de ne pas arriver a juste lui faire imaginer que sa peut être agreable d'avoir un compagnon canin... Je travaille 2 jours par semaine j'ai le temps ... Bref aucune raison ( pour ma part ) que sa se passe mal..

Ecrire un commentaire

  • Les champs obligatoires sont précédés d'une *.






 

Nous vous rappelons que vous êtes responsable du contenu des commentaires que vous publiez.

Articles qui pourraient vous intéresser

Accédez à tous les articles en relation