Votre navigateur ne semble pas supporter JavaScript !
Laurence Bruder Sergent

18 années au service des propriétaires, refuges, associations, plusieurs ouvrages publiés, des années d’enseignement en France et à l’international pour défendre la cause des animaux


Expertise...

Les chiens qui ont besoin d’air

Dans certaines circonstances avec nos chiens, nous ne prenons pas la mesure de leurs désirs et réticences.

Chien DINOSPanache aime tout le monde, les chiens, les humains adultes, les enfants. Leurs présences lui sont tout à fait supportables et agréables, tant qu’on ne la serre pas de trop près. Si on lui donne une caresse qu’elle n’a pas sollicitée, si on lui pose une main sur la tête sans préalable, elle peut gronder et s’écarter, marquant ainsi son désir de ne pas être cajolée de cette façon.

Tixius est plutôt sociable avec ses congénères, lorsqu’il est libre. Mais quand il est attaché, il se sent maintenu (c’est un fait !), bloqué, dans l’incapacité de reculer s’il veut mettre un peu d’espace entre lui et son vis-à-vis. Ainsi, il évite de passer trop près d’un chien qui est lui aussi en laisse, sur un trottoir étroit par exemple. Mais si son maître l’oblige à passer quand même, il aboie pour prévenir qu’il ne veut pas de contact rapproché.

Gucci n’apprécie pas que l’on s’avance lorsqu’il se repose dans son panier. Il montrera les dents dès que l’on est à moins d’un mètre de lui. 

Racaille aime particulièrement jouer avec les bouts de bois, mais … seule. Gare à celui qui s’impose à ses côtés, elle ne veut pas être dérangée dans cette activité qu’elle affectionne tant en solitaire.

Oscar ne goûte pas trop les joies du brossage, et dès qu’une autre personne que sa maîtresse s’approche de lui avec un peigne en mains, il fuit s’il le peut, ou se fige et attend que le « mauvais » moment passe (si possible le plus vite possible !).

Ce sont des DINOS

Un nouveau terme est apparu dans le vocabulaire des professionnels du monde canin, c’est le mot « DINOS » pour Dogs In Need Of Space. Il désigne un profil particulier de chien, qui ont besoin d’espace pour se sentir à l’aise, et n’apprécient pas du tout qu’on leur impose nos contacts, notre proximité ou celle d’un chien inconnu. Ces animaux-là considèrent nos comportements envers eux un peu comme… des intrusions.

Finalement, quand on y pense, on peut comprendre leurs réactions. Vous êtes-vous déjà demandé si vous aimeriez être un chien que l’on cajole à tout bout de champ quand on le croise en promenade, que l’on dérange en plein repas ou au milieu d’une sieste ? Ne seriez-vous pas, vous aussi, agacé qu’un complet inconnu s’impose à vous ? Ne le manifesteriez-vous pas vigoureusement ?

Malheureusement pour nos compagnons canins, ce souhait d’être un peu plus respecté n’est que rarement compris par les humains, qui envahissent effrontément leurs zones personnelles, et les réprimandent sévèrement s’ils ont le malheur de le signifier. 

On peut être DINOS à tous les âges

Il n’y a pas que les vieux chiens où ceux qui sont en mauvaise santé qui préfèrent que l’on garde nos distances avec eux. Certains sujets, même jeunes, le désapprouvent aussi. 

Respectons-les, protégeons nos compagnons si nous savons que c’est leur tempérament, en demandant aux inconnus (pour eux) de passer leurs chemins. Nous éviterons ainsi d’alimenter leurs peurs et leurs comportements défensifs.

 

Laurence Bruder Sergent
Vox Animae



Write a comment

  • Required fields are marked with *.

If you have trouble reading the code, click on the code itself to generate a new random code.