Votre navigateur ne semble pas supporter JavaScript !
Vincent Pfeiffer

La connaissance de la biologie et l'éthologie de nos carnivores domestiques est en priorité ce qui guide l'organisation des journées et les aménagements réalisés dans ma SPA de Besançon.


Expertise...

Le fonctionnement de la SPA de Besançon expliqué par son Directeur

La connaissance de la biologie et l'éthologie de nos carnivores domestiques, est en priorité ce qui guide l'organisation des journées et les aménagements réalisés au refuge.

Tout cela est volontiers testé et remis en question par nos pensionnaires, qui parfois nous rappellent que la théorie a ses limites ! Pour cela, il nous faut les observer et être attentifs et ouverts à leur manière de communiquer, d'exprimer leurs besoins.

Néanmoins, il est très agréable de constater que la plupart du temps, les choix concernant la sécurité, l'hygiène, l'enrichissement du milieu, l'organisation, les soins vétérinaires... sont aussi profitables à eux qu'à nous qui travaillons quotidiennement au refuge.

SPA BesançonPlus nous avançons dans les questions de bien-être animal, plus il est facile et naturel de passer des journées avec tous ces animaux. On pourrait dire qu'ils nous le rendent bien, et que cela rend le refuge plus «humain», Loin des clichés des animaux en box jour et nuit, c'est également une expérience différente pour les visiteurs et bénévoles, fréquentant la structure, ponctuellement ou non.

Ni euthanasie, ni placement à tout prix

Dans notre refuge, jamais d'euthanasie «pour faire de la place», pas de «date de péremption» sur les pensionnaires. De courte ou de très longue durée, nous devons tout essayer pour répondre à leurs attentes et particularités.

Les animaux vivent pragmatiquement le présent, ils ne peuvent envisager le fait que cela peut être une «parenthèse» de leur existence. Il faut que leurs besoins soient assouvis au maximum, et ne pas avoir peur d'envisager leur épanouissement, la re-socialisation, exprimer leur nature, travailler leur capacité d'attachement, et retrouver confiance en l'homme.

Un espace suffisant

A la SPA de Besançon, nous avons la chance d'avoir de la place, environ un hectare.

Sur ce terrain, les bâtiments de chenils ne reçoivent les chiens que durant la nuit, Leur vacuité durant la journée nous permet correctement de les aérer, nettoyer, désinfecter et entretenir,

Que cela soit en zone chats ou en zone chiens, nous utilisons des détergents haut de gamme, agréés par le ministère de l'agriculture, ainsi que l'eau de javel, évidemment.

En renfort, pour les zones de quarantaine, d'infirmerie, de chiots, de chatons, la flamme d'un brûleur grosse capacité, permet une désinfection et déparasitage radical des surfaces, là où l'eau de javel mettrait plusieurs dizaines de minutes à être efficace.

La marche en avant (utilisée dans les cuisines ou hôpitaux) ainsi que d'autres protocoles d'hygiène et de bon sens, accompagnent également le travail des soigneurs-animaliers.

Durant toute la journée, les chiens s'ébattent librement dans de grands parcs herbeux, aménagés avec des niches et arborés de manière à les protéger du soleil, du vent, de la pluie.

Être libre de ces choix (s'abriter, gambader, creuser, jouer, se dorer au soleil,,,) est le premier pas vers une vie équilibrée et riche,

En été chaque parc a également sa petite piscine, car beaucoup apprécient !

{BREAK}

Libres de communiquer

Les chiens et chats sont également libres de leur communication et interactions avec leurs congénères (avec pour limite les agressions qui porteraient préjudice psychologique ou physique à l'un ou l'autre), C'est une des caractéristiques les plus originales de la SPA de Besançon.

Le matin, lorsque le refuge est encore fermé au public, nous nous consacrons entièrement aux animaux. Le nourrissage, les soins et l'entretien du refuge se déroule alors avec un bon nombre de parcs grand ouverts. Les chiens, tous mélangés, sont donc autour de nous lorsque nous nettoyons. Nous observons alors leur comportement en grande meute (jusqu'à 45 chiens ensemble) et face à des outil parfois déroutant: tondeuse, débroussailleuse, souffleuse, jets d'eau, etc,

Et, ce n'est pas si rare, vous pourriez aussi nous voir au milieu de la meute en vélo, les chiens dans une brouette, courant derrière des bulles de savon, écoutant de la musique ou essayant tout un arsenal de jouets divers!

SPA Besançon

Enrichissement du milieu

Vous l'aurez compris, nous prenons beaucoup de plaisir à «travailler» la stimulation et la socialisation de nos protégés: Un petit tour de voiture parce que l'occasion s'en présente, quelques courses dans la zone commerciale, déjeuner avec nous durant la pause de midi, et sieste... Nous connaissons les chiens lors de multiples situations: chez le vétérinaire, lors des soins médicaux,  ou avec notre toiletteuse. Ça à l'air d'un travail, d'une démarche établie, et parfois pas du tout! Cela peut être surprenant, mais toujours très instructif et utile.

Par exemple, l’imprégnation entre espèces: lorsqu'il y a des chiots au refuge, ils passent au minimum 30 minutes par jour à la chatterie (et les chats adorent!), De ce fait nous augmentons leurs chances d'adoption et leur faculté à cohabiter pacifiquement avec l'espèce féline.

Notre rôle est également celui de médiateur, entre un chien que nous cherchons à connaître au mieux, et des visiteurs, des adoptants, dont nous voulons aussi connaître l'environnement, la démarche, les connaissances, la capacité à réagir et à s'adapter.

Les chats aussi, profitent des mêmes traitements

Grâce à cela, lors d'une adoption,  nous devons pouvoir faire confiance à l'un et à l'autre, en imaginant un quotidien serein pour le maître et l'animal,

Il y a plusieurs zones chats au refuge: quarantaine chats a priori sains, zone post opératoire, infirmerie, chats à l'adoption et chatonnerie.

Les chats adultes vivent ensemble, tous testés leucose, déparasités, vaccinés, pucés et stérilisés, ils peuvent entrer et sortir du bâtiment dans un espace couvert et sécurisé.

La chatonnerie est conçue sur un modèle plus original. Nous avons appliqué aux chatons, très fragiles, ce qui fonctionnait très bien sur les chiens du point de vue infectieux.

Vivant la journée dehors, les chiens du refuge ne contractent jamais de maladies typiques des box : toux de chenil ou parvorvirose par exemple.

Les chatons arrivant durant la belle saison, nous leur avons donc construit deux parcs totalement extérieurs avec de grandes niches avec «mezzanine», Les UV, le gel, le vent, la pluie, empêchent les maladies nosocomiales de s'installer dans les matériaux.

Les chatons adorent ce nouvel environnement avec ces vrais arbres où grimper, et depuis 2009 nous n'y avons eu aucun cas de typhus ou coryza!!

 

Vincent Pfeiffer
Directeur de la SPA de Besançon et Comportementaliste
Intervenant dans les formations de Vox Animae

http://www.spa-besancon.fr/

Un exemple de la pratique à la SPA de Besançon



Write a comment

  • Required fields are marked with *.

If you have trouble reading the code, click on the code itself to generate a new random code.
 
Anne Laure Schirlin
Posts: 1
Comment
refuge Besançon
Reply #1 on : Tue September 17, 2013, 22:24:46
Félicitations, je trouve cette organisation tres intelligente et professionnelle. Grand plaisir à lire cela,