Votre navigateur ne semble pas supporter JavaScript !
Laurence Bruder Sergent

18 années au service des propriétaires, refuges, associations, plusieurs ouvrages publiés, des années d’enseignement en France et à l’international pour défendre la cause des animaux


Expertise...

Le chien… source de contraintes et de joies

En ces temps de festivités, il est l’heure de revenir aux valeurs qui nous tiennent à cœur, de se souvenir de ce qui est essentiel à nos yeux.

Les priorités de chacun étant tout à fait personnelles, elles varient en fonction de notre quotidien, des soucis qui se présentent, des évènements plus ou moins heureux qui jalonnent nos vies. De ce fait, notre vision de notre relation avec notre chien peut évoluer sur un éventail d’émotions aussi vaste que de la joie jusqu’au ressentiment.

Côté amertume, il nous arrive de trouver agaçant de devoir sortir le chien alors qu’il fait si froid dehors, qu’il faut d’abord déblayer la neige, bien se couvrir et après la sortie, nettoyer les flaques de glace fondue laissées par les coussinets de Médor. On peut aussi s’énerver de devoir ramasser les poils qui s’éparpillent dans notre habitation, penser à préparer de quoi le nourrir, prendre rendez-vous pour son suivi vétérinaire, l’emmener chez le toiletteur, et ainsi de suite. Que de contraintes pour des humains déjà submergés d’obligations !

Des contraintes, oui…. Mais tant de plaisir aussi !

Chien et coûts d'entretienCertes on pourrait faire preuve de pessimisme et se dire qu’avoir un chien, c’est beaucoup d’embêtements. 

Mais les vrais amateurs, ceux qui ont fait le choix d’en adopter/acheter un, ou simplement les personnes qui ont déjà eu la chance de partager un bout de vie avec un chien, savent à quel point la relation avec un animal de compagnie nous enrichit et nous apaise.

Quoi que l’on fasse, il ne nous juge pas, ne nous culpabilisera jamais, ne nous reproche rien. Toujours partant pour une sortie, il se couchera près de vous s’il vous sent triste, posera sa tête sur vos cuisses pour un échange de caresses, vous offrira son regard affectueux et vous suivra aussi loin que possible si vous l’y invitez.

 

Saisir le moment présent

Même si, c’est vrai, il y a des moments où on regrette de s’être imposé une situation que l’on aurait pu s’éviter, n’oublions pas ces petits et grands bonheurs : ils sont à chérir plutôt qu’à regretter.

 

Laurence Bruder Sergent
Vox Animae




Ecrire un commentaire

  • Les champs obligatoires sont précédés d'une *.






 

Nous vous rappelons que vous êtes responsable du contenu des commentaires que vous publiez.

Articles qui pourraient vous intéresser

Accédez à tous les articles en relation