Votre navigateur ne semble pas supporter JavaScript !
Laurence Bruder Sergent

18 années au service des propriétaires, refuges, associations, plusieurs ouvrages publiés, des années d’enseignement en France et à l’international pour défendre la cause des animaux


Expertise...

Le chien et la neige

Il n’y a pas que les enfants qui sont excités par la neige : les chiens aussi !


Que vous soyez ou non un adepte des parties de boules de neige et des glissades en luge, vous avez certainement remarqué que votre chien apprécie plus que d’habitude les promenades.

Votre toutou est sans doute agité, encore plus si c’est la première fois de l’année qu’il neige, et saute comme un cabri en enfouissant sa tête dans l’épaisseur laiteuse, cavale joyeusement, se frotte au sol, jappe de plaisir.

Pour que ces moments restent une joie, quelques précautions sont de mise afin de lui éviter des douleurs et des complications.

Les risques du froid

Chien et neigeVeillez à ce que votre chien ne souffre pas trop du froid. Chaque sujet a des défenses qui lui sont propres, et il n’est pas toujours évident de réguler sa température après avoir passé des heures dans nos intérieurs chauds, surtout pour un chien âgé, filiforme ou malade. Imaginez un fin lévrier qui a si peu de graisse qu’il en frissonne très facilement. Alors pour un animal en mauvaise forme ou vieillissant, c’est encore plus dur. Même un chien en bonne santé peut souffrir du froid soudain, alors que la veille il ne gelait même pas.

Pour ces sujets particulièrement fragiles, il faudra mettre un manteau aux moments des sorties, et éviter les longs moments dehors.

Veillez aussi aux gerçures et engelures : de nombreuses pommades existent pour protéger les coussinets, les babines, voire les testicules des mâles soumis à rude épreuve durant une randonnée dans la neige. Des bottines peuvent aussi être une solution efficace, s’ils les tolèrent.

Les autres points à surveiller

Le sel de déneigement peut occasionner des brûlures et des intoxications s’il en avale (même un peu) en se léchant. Des amas de neige qui se fixent dans ses poils peuvent le gêner, et l’agacer voire le blesser sous les coussinets, en plus de fondre lentement sur votre sol une fois rentrés à la maison. Idéalement, si vous pensez à rincer ses pattes à l’eau claire (chaleur mitigée) au retour de la promenade, vous limiterez les dégâts pour lui et vous.

Attention aussi aux glissades à l’extérieur! Lui aussi peut en être victime. Les signes de boiterie devront être pris au sérieux et susciter une visite de contrôle chez le vétérinaire.

Pour la neige elle-même, évitez de lui lancer à foison des boules à attraper et à avaler ! Des soucis intestinaux peuvent en découler, pouvant être sérieux.

Enfin, si vous êtes un sportif qui se fait accompagner de son animal, avancez progressivement avec lui, afin de lui laisser le temps de s’habituer à fournir un effort intense dans des conditions climatiques difficiles. Tenez aussi compte de la réverbération de la lumière sur le sol neigeux. Vous portez des lunettes de protection, mais pas lui !

 

Laurence Bruder Sergent
Vox Animae




Ecrire un commentaire

  • Les champs obligatoires sont précédés d'une *.






 

Nous vous rappelons que vous êtes responsable du contenu des commentaires que vous publiez.

Articles qui pourraient vous intéresser

Accédez à tous les articles en relation