Votre navigateur ne semble pas supporter JavaScript !
Laurence Bruder Sergent

18 années au service des propriétaires, refuges, associations, plusieurs ouvrages publiés, des années d’enseignement en France et à l’international pour défendre la cause des animaux


Expertise...

Le chien cadeau de Noël

De quoi le chien que vous venez d’acquérir a-t-il besoin et comment s’en occuper correctement ?


Chien cadeau et SPALe débat sur le cadeau à Noël d’un animal vivant fait couler beaucoup d’encre depuis longtemps, et dans tous les milieux professionnels liés aux animaux. Dès le mois de janvier, les refuges sont sollicités, pour rattraper les décisions des humains qui n’avaient pas anticipé les conséquences d’un tel « achat » et accueillir le « cadeau » dont on ne veut plus.

Pour les personnes responsables qui souhaitent assumer la venue de cet être vivant dans leur foyer, et lui donner toutes les chances de devenir un bon chien de famille, il est temps de se demander ce qu’il faut faire pour cela.

 

Subvenir à ses besoins biologiques

En premier lieu, il faut répondre aux exigences physiologiques de votre nouveau compagnon : le sortir plusieurs fois par jour pour qu’il puisse faire ses besoins, lui donner la nourriture qui est adaptée à son âge et sa morphologie, lui offrir les dépenses physiques correspondant à son état de santé, veiller à ce qu’il ait toujours la bonne quantité d’eau propre, et faire en sorte qu’il n’ait pas trop chaud ou trop froid.

Certains sujets ont une peau très fine ou une fourrure peu fournie, et nos températures hivernales peuvent être rudes pour eux. Il en va de même dans le cas inverse : un chien à la toison épaisse, ne devrait pas être obligé de supporter les feux de cheminée à longueur de journée.

Subvenir à ses besoins psychologiques

Chien et cadeauPar ailleurs, il y a d’autres critères qu’il ne faut surtout pas négliger : ceux de son mental. Comme ses maîtres humains, l’animal de compagnie a nécessité de présence, d’activités physiques et de distractions. Issu d’une espèce qui vit en petits groupes, les échanges (les jeux notamment) sont nécessaires à son bien-être émotionnel. Il faut donc prévoir des moments quotidiens de promenades (pour le défouler) et de détente avec votre chien.

Pour pallier à vos absences et l’occuper, pensez à lui mettre à disposition des jouets intéressants (pour lui !) et à les diversifier : distributeurs de friandises, balles à mâchouiller, etc.

Il faut aussi veiller à ne pas trop le cajoler, sinon il risque de développer un attachement à vous qui serait excessif. Dans ce cas, non seulement il souffrirait de votre absence, mais en plus, il n’aurait rien à faire de sa journée et devrait trouver des activités de remplacement comme mordre vos chaussures, gratter un mur, aboyer, ou encore s’enfuir dès qu’une porte serait laissée ouverte.

Que vous ayez un chiot ou un chien adulte, il faut lui permettre de rencontrer des congénères. C’est vital pour lui ! Si vous craignez les mauvaises rencontres, pensez que des professionnels de l’éducation sont disponibles et proposent des séances pour vous permettre, en toute sécurité, de proposer des interactions entre chiens.  Ce sera aussi l’occasion de l’éduquer un minimum, c’est une autre des tâches qui incombent aux propriétaires pour que le chien ne soit pas une nuisance pour la société.

Eh oui, s’occuper convenablement d’un chien demande beaucoup de temps et de doigté !

 

Laurence Bruder Sergent
Vox Animae



Write a comment

  • Required fields are marked with *.

If you have trouble reading the code, click on the code itself to generate a new random code.