Votre navigateur ne semble pas supporter JavaScript !
Laurence Bruder Sergent

18 années au service des propriétaires, refuges, associations, plusieurs ouvrages publiés, des années d’enseignement en France et à l’international pour défendre la cause des animaux


Expertise...

Je n’ai plus confiance en mon chien

Un regard, une menace, un comportement déplaisant… quand on se met à douter de son compagnon, il est difficile de reprendre la relation avec lui comme avant.

Chien et confianceDans mes interventions de comportementaliste, je suis souvent confrontée à l’incompréhension des propriétaires vis-à-vis de leur chien. Et parfois, ce sentiment se transforme en appréhension, en inquiétude, voire en peur. Et pour cause : se faire mordre par son propre chien peut être traumatisant, ou encore le voir s’enfuir dès qu’il est lâché se révèle rageant.

Quand il poursuit un cycliste et que l’on se fait injurier, ou quand il aboie envers les passants, ce n’est pas plus agréable.

Au final, l’humain devient réfractaire aux contacts, change ses horaires et lieux de sorties pour être certain de ne croiser personne, se retient d’inviter du monde, et le chien, qui perçoit cette tension, ne comprend pas pourquoi l’ambiance est tendue, ni ce que l’on attend de lui. 

Chercher la cause

Si votre chien n’a jamais eu un comportement déplacé, il y a lieu de considérer le contexte durant lequel le problème est survenu : quel est le facteur inhabituel qui aurait pu être le déclencheur ? Si vous lâchez votre chien à proximité d’un feu d’artifice, ou d’un poulailler, il est possible que la peur dans le premier cas, ou la prédation dans le second, soient à l’origine de sa fugue. S’il détruit vos affaires ou aboie durant des heures lorsque vous le laissez seul,  c’est peut-être parce qu’il est tellement attaché à votre compagnie, que votre absence le met dans un état insupportable.

Il est clair qu’en empêchant le comportement de survenir, on n’en éradique pas l’origine et on n’apprend pas à l’animal à mieux se comporter. Vous le savez à force de lire cette chronique, c’est en identifiant la cause du problème qu’il est possible de mettre en place une stratégie de changement de comportement, et de retrouver une cohabitation agréable.

Comportent canin normal, ou pas ?

Nous oublions souvent que notre chien est un animal, et qu’en tant que tel, il produit les attitudes propres à son espèce. Ainsi, il est désagréable qu’il se roule dans des saletés en promenade et cela nous agace parce qu’il sort du toilettage, mais c’est un comportement normal.

Il est aussi fréquent que les chiens mâles cherchent  à s’ajuster avec leurs congénères de même sexe. Suite à une bagarre impressionnante, on peut lui en vouloir et perdre confiance en lui, mais là encore, un chien est un chien, et les altercations font partie du répertoire des comportements de son espèce.

Lorsque l’on a perdu confiance en son chien, la meilleure solution est de demander son avis à un professionnel : vétérinaire, éducateur ou comportementaliste, ils peuvent vous aider à analyser objectivement la situation, et vous dira si cette appréhension est justifiée, ou pas.

Bien sûr, il vous expliquera aussi comment faire pour regagner une sérénité indispensable dans votre cohabitation.

 

Laurence Bruder Sergent
Vox Animae




Ecrire un commentaire

  • Les champs obligatoires sont précédés d'une *.






 

Nous vous rappelons que vous êtes responsable du contenu des commentaires que vous publiez.

Articles qui pourraient vous intéresser

Accédez à tous les articles en relation