Votre navigateur ne semble pas supporter JavaScript !
Parole expert : Consultation

Venir en aide aux propriétaires de chiens et de chats est très gratifiant, car on sauve des couples de toutes les espèces, et leur vie commune s'améliore !


Expertise...

Jack

Grognon, agressif et protecteur, tel était décrit Jack il y a deux semaines... 


Coralie est heureuse aujourd'hui, et sa famille aussi : Jack s'est apaisé, ce qui a fait grandement baissé la pression dans l'ensemble du foyer. La relation entre ces deux-là est à nouveau forte, pour le bonheur de tous.

Jack

Pourtant ce n'était pas gagné d'avance, car Coralie s'était beaucoup interrogée sur l'évolution du comportement de son chien, et avait entrepris plusieurs actions, mais sans succès durable. L'abattement était proche, mais toute sa famille s'est mobilisée pour la soutenir, et une intervention professionnelle extérieure a pu éclairer le tempérament et les réactions de Jack, et proposer des nouvelles stratégies, pérennes cette fois.

Abandons multiples, allergies alimentaires et traumatisme post-opératoire

Jack Russel Terrier de 3 ans, Jack a eu un passé difficile. Outre des allers-retours en refuge jusqu'à l'âge de 7 mois, il a fallu tester plusieurs modes d'alimentation pour palier une allergie alimentaire, et s'armer de patience quand, suite à une opération de castration, il a passé un mois en soins intensifs. Mais quand Coralie est engagée, elle s'investit totalement, et sa famille la suit.

Vivant aujourd'hui entouré d'un lapin, deux chats et 5 humains, Jack apprécie d'être au centre de l'attention, se plaçant toujours à proximité des activités de la maison. Il n'accepte pas qu'on l'oblige à se déplacer ou à attendre, et semble sur la défensive face à des situations nouvelles ou dérangeantes pour lui.

Ce qui a amené Coralie à me consulter, c'est que Jack a mordu son jeune frère. Il y avait eu plusieurs avertissements : un doigt de pied attrapé, des grogrements accentués quand on l'oblige à se déplacer dans son panier, des conflits avec de la nourriture, des ordres auxquels il refuse obstinément de se plier.

Un comportementaliste pour traducteur

Mon rôle a été dans un premier temps de répertorier les sources possibles et concordantes qui ont pu expliquer les comportements actuels de Jack. Des codes sociaux réduits (l'apprentissage de la "politesse" canine), une race de chien au tempérament affirmé (nécessaire pour la chasse), des habitudes ancrées dont il est difficile de se départir (des frayeurs accentuées, des "jeux" renforçateurs)... ont participé à la volonté de Jack de s'affirmer dans cette famille.

L'interprétation de ces éléments eu égard aux comportements de Jack a permis de mieux saisir ses motivations. Quand on a la traduction, il est toujours plus facile de comprendre celui qui ne parle pas notre langue ! Jack a pris un rôle, parce que malgré eux, Coralie et sa famille le lui ont donné. Alors qu'on lui a permis de choisir où se poser, pourquoi lui imposer de se déloger ensuite ? Alors qu'on lui a donné un os ou un jouet, pourquoi le lui reprendre ? Alors qu'on l'accepte à côté de soi, pourquoi le pousser au profit d'un autre ?

Changer notre comportement pour modifier le sien

JackAlors toute la famille a entrepris de regarder autrement Jack, et de lui accorder une attention différente. En posant de nouvelles règles et en privilégiant des stratégies intéressantes pour les chiens, il a été possible de tranquiliser Jack, et de lui offrir des distractions vraiment motivantes pour lui. Changer les habitudes des humains, comme des chiens, demande du temps et de la volonté. L'avantage d'être une famille unie, c'est que les uns encouragent les autres, et que la réussite de l'une est la réussite de tous !

C'est Coralie qui raconte la suite. 

Deux semaines après votre visite chez nous, il s'avère qu'il fait beaucoup de progrès. Je le laisse beaucoup plus autonome qu'avant. Le matin il a ses moments de jeu solo, et où il va à ses occupations tant que moi je suis occupée à autre chose. Il a désormais une place attitrée au canapé, et y est quand nous sommes tous au canapé. Il a un peu de mal à y aller automatiquement mais il ne râle pas pour s'y mettre. Il n'a quasiment plus grogné depuis votre passage, on anticipe les situation dites à risque, il y a même moins d'anticipation à faire.

[...] Le travail de désensibilisation à tout ce qui est médicament et tout objet médical est en cours... toujours avec des friandises mais on est sur la bonne voie. Son cachet je peux lui donner en lui ouvrant simplement la gueule il le rejette quasi systématiquement au premier coup mais finit part accepter de le prendre. Pour ce qui est des aboiement perpétuel, on est en progrès il le fait encore, mais moins souvent, et moins fort...

Pour le problème de nourriture, les os sont bannis, comme vous nous l'avez préconisé on a opté pour des friandises avalées aussi vite que données, et pour ce qui est de sa gamelle, j'ai acheté un jeu, dans lequel je mets ses croquettes et qu'il doit faire rouler pour faire sortir les croquettes, il adore, ça l'occupe, il joue , et je n'est plus le problème du chat qui mange les croquettes. Tout le monde y trouve son compte.

Il fait donc d'énormes progrès, avec un peu de travail avec lui, on arrive même à le caresser quand il a son doudou avec lui, il n'est pas encore très a l'aise et n'accepte pas toujours mais parfois oui ce qui est un progrès énorme venant de lui. Donc que du positif, en peu de temps même si il y a encore quelques hics.

Merci encore des conseils que vous nous avez donnés pour avancer au mieux avec Jack pour son bien et le nôtre.



Write a comment

  • Required fields are marked with *.

If you have trouble reading the code, click on the code itself to generate a new random code.