Votre navigateur ne semble pas supporter JavaScript !
Laurence Bruder Sergent

18 années au service des propriétaires, refuges, associations, plusieurs ouvrages publiés, des années d’enseignement en France et à l’international pour défendre la cause des animaux


Formation...

Interview Georges Henri Arenstein

 


Interview de Georges-Henri Arensteinau sujet de la formation d'Intervenant en Médiation Animale proposée avec Vox Animae

GHA et LBS

  • Pouvez-vous nous parler de votre parcours et de vos activités actuelles en médiation animale ?

En ce qui concerne mon parcours, je suis psychologue clinicien et je travaille en psychothérapie individuelle, en expertise psycholégale auprès des tribunaux et je suis ex-enseignant en psychologie de l’Université du Québec à Montréal (j’y ai enseigné pendant 39 ans). La médiation animale est venue tardivement dans ma vie : en 1997. J’ai eu la chance de travailler avec une première chienne absolument parfaite : Daisy. Est venue ensuite Anda, Border Collie, aujourd’hui âgée de 9 ans. Je ne vais pas avec elle dans des structures ou institutions publiques parce qu’elle est trop hyperactive et nerveuse. Cependant, elle est parfaite lorsque je reçois des patients en psychothérapie individuelle. Depuis la fin mars 2015, j’ai accueilli une femelle Léonberger. Je l’entraîne spécifiquement à la médiation animale et j’estime qu’elle sera prête vers le mois de septembre prochain. Mon objectif est de souligner auprès des patients le contraste entre une allure spectaculaire et un tempérament doux et calme.

 

  • En quoi va consister la formation d’IMA du mois d’août ?

Mon objectif est de couvrir plusieurs thèmes de la psychologie humaniste-existentielle et de souligner les nombreuses applications que l’on peut faire en médiation animale. Aussi, un large éventail de clientèles sera proposé et des exercices pratiques sous supervision auront lieu auprès de personnes âgées.

 

  •  Pourquoi avez-vous choisi Vox Animae pour vous implanter en France ?

« Implanter » est un grand mot. Peut-être que la chose se réalisera tôt ou tard. En 2015, l’objectif est de créer un partenariat entre Vox Animae et mon bureau au Québec, le Centre l’Authentique, où se dispense la formation en médiation animale.

 

  • Qu’est ce qui vous différencie des autres formations existantes ?

Notre formation au Québec, qui s’appelle PFPMA (Programme de formation professionnelle en médiation animale) a ceci de particulier : elle s’adresse essentiellement aux personnes qui œuvrent déjà dans les différentes disciplines de la relation d’aide, en éducation et dans le monde du chien.

 

  •  Si vous deviez résumer en une phrase le métier d’IMA, quelle serait-elle ?

L’IMA est une discipline de cœur où le savoir, le savoir-faire et le savoir-être se côtoient judicieusement; de plus, elle permet un petit quelque chose qu’aucune caméra ne peut capter : les retrouvailles entre l’humain et sa propre animalité.

 

Georges-Henri Arenstein

Psychologue et intervenant en médiation animale

Québec

Été 2015

  • CCAD
    Habilité à délivrer la formation et l'examen du certificat de capacité

  • Adhérente à la Fédération de la Formation Professionnelle

  • Détentrice du sceau de la
    Marque Partagée Alsace