Votre navigateur ne semble pas supporter JavaScript !
LBS général

17 années au service des propriétaires, refuges, associations, plusieurs ouvrages publiés, des années d’enseignement en France et à l’international pour défendre la cause des animaux prédilection.


Expertise...

Il vous parle !

Votre chien sait se manifester quand il attend quelque chose de vous.

Nous savons que les chiens ont un répertoire comportemental étendu lorsqu’ils veulent échanger des informations avec leurs congénères. 
Aux moyens de signaux sonores (aboiements, gémissements, halètements…), visuels (postures, mimiques, regards), olfactifs (traces d’urine et de selles, phéromones…), et tactiles (contacts avec leurs pattes ou leur museau…), ils émettent des messages et expriment des émotions qui entraînent une réaction de leur entourage.

Ces indices sont bien décodés par les congénères qui ont pu les apprendre dans les premières semaines de vie

Il peut le faire avec l’humain aussi

Chien qui parleTout propriétaire a fait l’expérience du chien qui se positionne devant lui quand il cherche à obtenir de l’attention, qui amène sa laisse quand il voudrait sortir, qui regarde tour à tour le visage de son maître et le placard où est rangée sa nourriture.

Et généralement cela fonctionne : son humain réagit. 

Il s’agit là de communication référentielle, où un émetteur désigne, par un canal sensoriel, quelque chose à un récepteur, et ce dernier traite correctement l’information (puisqu’il y répond en ajustant son comportement). 

Quel bel exemple de capacité cognitive de la part des chiens, que de pouvoir échanger avec l’Homme ! Nous ne sommes pas aussi doués que lui, pour nous adresser à une autre espèce que la nôtre.

Adapter ses codes à l’humain

Pour en arriver à cette qualité d’échange avec nous, notre meilleur ami a su mettre en œuvre d’incroyables talents d’adaptation.

Il a fait l’apprentissage – en plusieurs siècles de domestication – qu’il lui fallait modifier son répertoire comportemental pour réussir à nous faire comprendre ce qu’il attendait de nous. Quand un simple échange de regard  suffit à faire se déplacer un autre chien, ce coup d’œil n’est absolument pas suffisant pour que son propriétaire saisisse ce dont il est question.

Pour nous faire bouger, Milou doit donc, soit venir nous chercher et se positionner devant nous, soit amener un objet, soit nous tirer, nous pousser, nous regarder fixement, et insister.Grâce à tout ce que le chien a appris en vivant à nos côtés, il est devenu capable de minimiser ses comportements parce qu’il a appris que nous ne voulions pas de certaines choses (uriner n’importe où par exemple), ou les maximiser parce qu’il sait que nous ne réagirons pas autrement (en aboyant vigoureusement). 

Qui a dit que les chiens n’étaient pas intelligents ?

 

Laurence Bruder Sergent
Vox Animae




Ecrire un commentaire

  • Les champs obligatoires sont précédés d'une *.






 

Nous vous rappelons que vous êtes responsable du contenu des commentaires que vous publiez.

Articles qui pourraient vous intéresser

Accédez à tous les articles en relation