Votre navigateur ne semble pas supporter JavaScript !
Laurence Bruder Sergent

18 années au service des propriétaires, refuges, associations, plusieurs ouvrages publiés, des années d’enseignement en France et à l’international pour défendre la cause des animaux


Expertise...

Il fugue

Qu’est ce qui peut pousser un chien à errer sans son propriétaire ? Voici une situation que vous avez sans doute déjà rencontrée, ou qui vous est peut-être arrivée : état des lieux avec notre comportementaliste Laurence Bruder Sergent.

Les chiens qui prennent la poudre d’escampette ont toujours une motivation pour le faire.

Le chien fugueIl y a des chiens désœuvrés, qui, faute d’occupation, vont voir ailleurs s’il n’y aurait pas des choses intéressantes à faire pour passer le temps.

Il y a les mâles qui ont flairé une femelle en chaleurs, et les chiens (de n’importe quel sexe) qui ont trouvé de quoi se régaler d’un encas supplémentaire.

On peut aussi répertorier les chiens de chasse, dont l’odorat a été stimulé par des vents porteurs d’odeurs motivantes, ou les sportifs, qui ont envie/besoin d’aller cavaler pour le plaisir de l’exercice.

On citera aussi les chiens qui apprécient d’agrandir leur territoire, en déposant des traces de leur passage sur une périphérie plus étendue que leur bout de jardin.

Les chiens fragiles émotionnellement peuvent paniquer et fuir, suite à une peur, d’un bruit, d’un son, ou d’un orage ! Ceux-là sont à surveiller encore plus, car non seulement ils partent n’importe où, mais ils se déplacent très rapidement et de manière aléatoire, sous l’effet de la panique.

Quelles solutions ?

Avant de réfléchir à une stratégie pour empêcher le globe trotteur de s’adonner à son passe-temps, il faut se préoccuper de la cause de ses vagabondages. Imaginer que la stérilisation de l’animal est la solution à tous les problèmes serait faire fausse route. Cette opération ne supprimerait que les fugues d’origine sexuelle, mais pas les autres !

Mettre une clôture plus haute et plus étanche est une bonne idée, mais si le chien souffre d’un mal être, d’une phobie, d’un manque d’activités ou d’exercice, on n’aura pas réglé la question de manière satisfaisante, puisque l’animal ne se sent pas mieux pour autant. Il ne peut juste plus partir. Il faudra aussi envisager de ne pas laisser seul dehors son chien peureux et de défouler tous les jours l’animal sportif.

Rappelons-le puisque certains maîtres n’en tiennent toujours pas compte, le chien est juridiquement irresponsable, c’est son propriétaire qui devra répondre de ses frasques. Si une empreinte de crocs dans la tarte de la voisine peut prêter à sourire, un accident est vite arrivé, et si ce n’est pas lui qui en fait les frais, cela peut être un automobiliste, un autre chien, ou… un enfant. Prévenir vaut mieux que guérir !

 

Laurence Bruder Sergent
Vox Animae




Ecrire un commentaire

  • Les champs obligatoires sont précédés d'une *.






 

Nous vous rappelons que vous êtes responsable du contenu des commentaires que vous publiez.

Articles qui pourraient vous intéresser

Accédez à tous les articles en relation