Votre navigateur ne semble pas supporter JavaScript !
Laurence Bruder Sergent

18 années au service des propriétaires, refuges, associations, plusieurs ouvrages publiés, des années d’enseignement en France et à l’international pour défendre la cause des animaux


Expertise...

Il fait son cinéma

Certaines situations sont cocasses : nos chiens sont capables de mettre en œuvre d’incroyables subterfuges pour nous contraindre à leur permettre ce qui est habituellement interdit !

De nombreux exemples fascinants et franchement hilarants de comportements de chiens m’ont été relatés depuis plus de 10 ans que j’exerce en tant que comportementaliste. 
Grâce à un réel talent, ils parviennent à duper leurs maîtres et modifier leurs comportements sans même que ceux-ci s’en rendent compte !

L’art de la diversion

Chien canapéA moins d’avoir été privé de stimulations étant petit, ou de subir un dressage tellement inhibant qu’il le prive de toute capacité d’initiative, le chien se montre opportuniste. Il cherche systématiquement à être dans la paix et le confort et met ses ressources en action pour y arriver. Il a la capacité d’orienter nos attitudes, dans son propre intérêt, et il le sait ! 

Précisément, il tente de changer nos habitudes, qu’il connaît par cœur, puisqu’il vit à nos côtés, qu’il sait nos défauts et nos qualités, et a mémorisé certaines situations par apprentissage. 

Exemple, c’est l’heure du repas, et même si ses propriétaires sont occupés, Orika se rend dans la cuisine, aboie, gratte la porte du frigo, cogne sa gamelle métallique et entraîne un rafus… qui fait immanquablement réagir quelqu’un ! 

Tenshi quant à elle, sait que la promenade touche à sa fin, et trouve un intérêt absolument indispensable à renifler dans tous les sens la souche d’arbre qui l’avait pourtant laissée totalement de marbre à l’aller, à peine 15 minutes auparavant.

Tchazz ne bouge pas, ne se réveille pas, n’ouvre pas les yeux, malgré toutes les demandes amicales qui sont faites par ses maîtres au moment d’aller se coucher à la fin du film. Il faut dire que son panier est au sous-sol, bien moins agréable que le canapé du salon ! 

L’art de se faire obéir…

La conclusion de tout ceci, c’est que le chien est capable, après nous avoir observés et avoir vécu un certain nombre de répétitions de nos comportements, de nous orienter vers ses préférences en termes d’alimentation, d’interactions avec ses propriétaires, de sorties, de prolongation de promenade, etc.Pour faire cesser ces petites manipulations, il suffit d’être attentifs à son cinéma, et de décider ou non d’y mettre fin… en anticipant encore plus que lui !

 

Laurence Bruder Sergent
Vox Animae



Write a comment

  • Required fields are marked with *.

If you have trouble reading the code, click on the code itself to generate a new random code.