Formations aux comportements animaliers

Ses festivités de fin d’année

Par Laurence

Alors que nos estomacs ne se sont pas encore tous remis des ripailles des derniers jours, l’animal de la maison continue sa petite vie comme d’habitude. Comme d’habitude ?

Lendemain de fête. Médor ouvre les yeux. Autour de lui gisent des tas de papiers colorés roulés en boule, sur la table trainent des assiettes sales et des verres usagés. Les déchets de cotillons, rubans et serviettes jetables se disputent le moindre centimètre carré au sol. Tout est silencieux dans le foyer, personne ne semble encore avoir émergé des limbes du sommeil. Un grand soupir accompagne son bâillement, il sait qu’il va falloir attendre encore pour sa promenade.

Bilan des jours précédents

S’il était en mesure de faire un retour sur les derniers jours, notre chien tenterait de comprendre l’avalanche d’évènements qui se sont produits. Son quotidien a été bouleversé à plus d’un titre : des allers et venues permanentes de ses humains les bras chargés de victuailles ou de sacs remplis de cadeaux à empaqueter, la cuisine étonnamment interdite, une excitation ambiante inédite et des horaires fluctuants pour ses habituelles sorties ou parties de jeux. Cette étrangeté n’avait pas vraiment d’explication pour lui, il se demande encore ce dont il s’est agi.

Il en a un peu profité, ou pas

Ses papilles olfactives ont profité des émanations délicates et il a même eu droit parfois à des restes de nourriture qui ont enchanté son palais ou l’on rendu malade, car tout le monde ne sait pas que le chocolat et le sucre sont toxiques pour lui.
Pour sa grande joie il a pu cavaler avec les enfants et les aider à déchiqueter d’effrontés emballages résistants, chacun pouvant savourer sa récompense : mâchouiller pour lui, découvrir leurs cadeaux pour les petits.
Il a reçu de nombreuses caresses de la part des convives appréciant les animaux, mais a aussi dû se tenir à l’écart de ceux qui avaient peur de lui. Un nouveau jouet lui a même été offert !
Le pire moment a sans doute été le passage à la nouvelle année où il a cru que le ciel lui tombait sur la tête avec toutes ces pétarades qui lui parvenaient de partout.
Heureusement qu’il a été gardé en sécurité à l’intérieur de l’habitation, cela lui a évité des dangers inutiles et une fuite à cause de la terreur ressentie.

Routine, chère routine

A présent que la fin de toutes ces agitations se profile, il va pouvoir retrouver ses marques. Les guirlandes seront décrochées, les derniers morceaux de nourriture vont disparaitre et il pourra retrouver tout ce qui avait été chamboulé. Si l’on a constaté des changements désagréables pour lui, il suffira de revenir aux repères précédents et de lui proposer des activités qui lui font plaisir. Balade au grand air, activités de flairage et d’amusement, caresses à loisirs…lui feront reprendre le cours de sa vie.Après quelques jours de réadaptation, tout rentrera dans l’ordre pour lui aussi. Tout cela ne sera plus qu’un souvenir de plus à garder en mémoire, on l’espère qu’il aura été heureux.
Meilleurs vœux à vous tous pour la nouvelle année !

Laurence Bruder Sergent

Laisser un commentaire

Partagez sur les réseaux sociaux

Facebook