Votre navigateur ne semble pas supporter JavaScript !
Laurence Bruder Sergent

18 années au service des propriétaires, refuges, associations, plusieurs ouvrages publiés, des années d’enseignement en France et à l’international pour défendre la cause des animaux


Expertise...

Equilibre et déséquilibre émotionnel

Comme nous, nos animaux ont des émotions et ressentent la peur, l’excitation, la frustration, le stress, l’envie. Toutefois ils ne réagissent pas semblablement à nous aux événements de l’existence : chaque chien est un individu à part entière. 

Durant les premières semaines de leur vie, les chiots se construisent un seuil de résistance qui leur permettra de faire face aux modifications de leur environnement de manière plus ou moins calme et sans stress.

Selon qu‘ils ont été élevés dans un milieu hyper ou hypo-stimulant, ils disposent d’un bagage plus ou moins solide. Les stimulations des sens des petits sont indispensables, mais elles doivent se faire prudemment, car les conséquences à long terme d’une mauvaise gestion sont quasi irrémédiables. 

Il est fortement recommandé au naisseur de la portée de lui faire connaître des lieux et des situations différentes ainsi que d’autres chiens et éventuellement d’autres animaux pour l’y familiariser, mais on ne procède pas n’importe comment !

Le risque de traumatisme en cas d’excès est tout aussi présent que celui de « syndrome du chenil » en cas d’absence ou de pauvreté des stimuli. L’appréhension des personnes inconnues, la non connaissance des bruits quotidiens (moyens de transports ou aspirateur en fonctionnement…), la peur des situations aussi courantes qu’un ascenseur ou un escalier, peut être extrêmement handicapante !

De même, un chien qui a vécu un tsunami émotionnel, bombardé d’excitations et de stimulations sans avoir suffisamment de repos pour récupérer convenablement, sera lui aussi affaibli et incapable de vivre sereinement de nouvelles expériences.

Ainsi on rencontre des compagnons à quatre pattes qui résistent sans manifestation apparente aux déménagements, à l’arrivée d’un nouveau membre dans la famille (enfant, chien ou autre animal), au départ d’un élément de leur groupe familial, à un changement de rythme… quand d’autres perdent leurs moyens au moindre élément inhabituel.

Attention : ce n’est pas parce que l’on ne voit rien sur le chien, qu’il ne se passe rien ! Tout est question d’équilibre ou de déséquilibre interne : l’individu qui se trouve confronté à un contexte auquel il n’est pas habitué, devra gérer l’émotion que cette situation génère chez lui.

Plus les acquisitions faites durant la période de développement précoce seront solides, mieux il les surmontera.

 

Laurence Bruder Sergent
Vox Animae



Write a comment

  • Required fields are marked with *.

If you have trouble reading the code, click on the code itself to generate a new random code.
 
Jean Francois G
Posts: 2
Comment
chiot malamute désintéréssé
Reply #2 on : Wed September 16, 2015, 14:13:12
Bonjour Laurence, je m'appelle Jean Francois et j'ai fais l'acquisition il y a une semaine d'un chiot malamute femelle de tout juste 2 mois. Nous avons déjà 3 chiens en parfaite condition physique et mentale.
Je me heurte à un problème qui est que le chiot zappe totalement l'être humain. Elle ne s’intéresse qu'aux autres chients mais ne porte aucun regard, ni aucune réaction aux hommes. Si on la carresse elle s'enfuit, si on la regarde elle se détourne ou évite le regard, ne s'approche jamais de nous, et si on lui parle elle baisse la queue et se détourne encore.
Au bout de 7 jours en notre compagnie, rien n'a changé. Pourtant ce fut 7 jours de vacances ou nous avons donc été disponible pour elle.
Que se passe t'il ? A votre avis à t'elle un problème ?
Merci d'avance de votre intérêt pour mon message :)


Bonjour,

D’où vient cette chienne ? D’un élevage où elle était en boxe ou en extérieur ?
Cette réticence, pour ne pas dire peur puisqu’elle fuit, est sans doute consécutif à ses conditions d’élevage. Si elle n’a pas été suffisamment en contact avec un homme, il est possible qu’il y ait un problème d’imprégnation inter spécifique.
Pour créer une relation avec elle, je vous conseille de créer un lien exclusivement positif et gratifiant avec vous :
- La nourrir souvent à la main
- Prendre des moments avec elle et passer d’agréables moments
- Eviter de la brusquer, il s’agit de l’apprivoiser en douceur
Cela va prendre du temps mais si elle passe de bons moments en votre compagnie, cela devrait considérablement s’améliorer.
Dans le cas d’un gros manque de stimulations à l’élevage, cela prendra du temps.

Bon courage !


Cordialement,

Laurence Bruder Sergent
Directrice de Vox Animae et Responsable pédagogique

www.vox-animae.com
sur facebook : https://www.facebook.com/contactvoxanimae
Last Edit: September 16, 2015, 15:27:15 by laurence  
Sylvain
Posts: 2
Comment
Malamute probleme comportementaux
Reply #1 on : Mon March 03, 2014, 14:33:03
Bonjour, j`ai adopté un malamute d`environ un an et demi. Je l`ai adopté d`un organisme qui s`emploie a sauvés des chiens. L`animal est un fugueur. Donc pas de passé. Il était si faible qu`il n`avait aucune réaction aux stimuli sonores. Il a très bon appétit (4 tasses par jours) accompagné de fruits ca mange de tout : raisin, pomme, banane, melon d`eau, framboise, mure, fraise, carotte, tomate, cerise (sans noyau). Nourriture a 26% de protéine sans farine de sous-produit mélanger a deux cuillérées d`huile de morue ou de truite.
Une demi-heure le matin (en semaine) d`exercice. Et plus à mon arrivé du boulot. Quarante-cinq minutes de maison le matin pour manger. Six heures de maison environ en soirée. Il vit avec une femelle husky de trois ans bien éduqué et dressé. Elle est dominante et lui clairement soumis. Ils ont leur zone bien définie par des coussins à leurs tailles. Aucun problème d`apprentissage pour la base il s`assis aux demande vocal, sonore (claquement de doigt) et geste, pareille pour le coucher. Le ici est en cour d`évolution normale (car j`ai dus le renommé). Ils ont quinze sortis en traineaux de fait et ils adorent ça. Deux longues promenades par semaine. Et j`ai une grande cours arrière.
J’ai tout d`abord essayé de l`attaché avec une très grande chaine. Ça fonctionnait mais de temps en temps il se mettait à hurler. Et difficile de le stopper. J`ai pensé rapprocher les deux chiens. J’ai construit un enclos de 6 mètre sur deux. Avec chacun un baril de plastique comme logis.
Il a toujours des périodes de <span class="ajaxSearch_highlight ajaxSearch_highlight1"><span class="ajaxSearch_highlight ajaxSearch_highlight1">hurlement. Des séances courtes ou longues. Parfois qui dure trente minutes. Dans la maison comme à l`extérieur. Ça lui prend n`importe quand. Il commence à gémir et si je n`arrive pas à le stopper il hurle. Et c`est puissant. Dans la maison ça se gère plus facilement mais a 1 :30 du matin ….Ça semble aléatoire. Il peut se passer trois semaines entre chaque crise et elle n`ont pas la même duré. De quelque secondes à trente minutes en pleine nuit. Il aime tout le monde, enfant, adulte, chien, chat. Il a la queue bien relevé et n`a peur de rien ni personne. Parfois il tourne en rond rapidement dans une petite partie de l`enclos durant ses crises. Il est endormi et se met a hurlé. Parfois dans la maison il est endormi et se lève change de pièce. On sort a l`extérieur il retourne juste avant de sortir et se recouche.
Pourtant il joue comme un chien avec sa partenaire et fait lui aussi des appel de jeux.

Je suis perplexe syndrome du chenil …? Ou d`abandon ?


Bonjour,
quel est exactement le problème, est-ce les hurlements ?
Cordialement,
Laurence Bruder Sergent
Last Edit: March 11, 2014, 08:43:08 by laurence