Votre navigateur ne semble pas supporter JavaScript !
Laurence Bruder Sergent

18 années au service des propriétaires, refuges, associations, plusieurs ouvrages publiés, des années d’enseignement en France et à l’international pour défendre la cause des animaux


Expertise...

Déroulement d'un entretien - Page 1

Un entretien se déroule en plusieurs étapes, en présence du chien (cela dépend des écoles) et des personnes composant la famille :

> La description par les propriétaires des problèmes rencontrés
> Les interprétations, vérifications auprès des propriétaires, et explications par le comportementaliste de la problématique
> Une ou plusieurs propositions de changement(s) pour améliorer la situation relationnelle


Cette conversation peut se dérouler chez le comportementaliste ou au domicile des propriétaires du chien s'ils en font la demande. En l'absence d'un code commun à tous les comportementalistes en exercice, chacun est libre de travailler comme il l'entend.

La durée de l'entretien est variable, le comportementaliste prend tout le temps nécessaire pour vous aider. En règle générale, une heure trente à deux heures. Le nombre d'entretiens nécessaires n'est pas fixe, puisqu'il dépend à la fois des problèmes rencontrés, de l'investissement des personnes, des réponses du chien aux changements proposés. Généralement deux entretiens sont suffisants mais tant que le client aura besoin de nous et nous en fera la demande, nous l'aiderons.

Les enfants sont bienvenus, mais il vaut mieux qu'ils ne soient pas trop jeunes car la durée de l’entretien peut être difficile à supporter pour un petit enfant. Il est même conseillé d'emmener les enfants à partir de 7 ou 8 ans, car leur description des rapports qu'ils entretiennent avec le chien de la famille est importante.

Au sujet de se déplacer au domicile des clients ou de les recevoir à mon cabinet, j'ai choisi de n'imposer aucune règle, je m'adapte à la demande de chacun.

> Lorsqu'il s'agit d'un chien qui est sensible et difficilement gérable avec les visiteurs, je me déplace pour constater de visu ce que l'on m'a décrit au téléphone.

Chien seul

 

> Lorsqu'il s'agit d'un chien qui ne supporte pas la solitude, ma présence chez lui n'a rien d'indispensable, car c'est aux maîtres que je vais expliquer ce qui se passe pour le chien lorsqu'il est seul et ce qu'il convient de faire pour améliorer la situation.


> Lorsqu’il s’agit d’un chien peureux, cela dépend s’il a des peur ciblées ou si c’est un tempérament anxieux quotidiennement.

 

 

Chien pas zen> Lorsqu'il s'agit d'un chien agressif, tout dépend du contexte : est-ce avec ses maîtres, avec les passants dans la rue, avec les autres chiens, avec les enfants ? Le fait de voir le chien peut-il apporter quelque chose, est-ce que cela va rassurer les propriétaires ?


La réponse à ces questions impliquera une décision de ma part de me déplacer ou de recevoir à mon bureau.

Il est indispensable de répondre de manière personnalisée à chacun et c'est cette spécificité qui différencie notre métier d'un vétérinaire qui vous reçoit avec votre chien malade à son cabinet ou d'un dresseur qui vous voit sur son terrain pour conditionner votre chien.

 

En ce qui concerne l’intervention du comportementaliste, nous parlons de relation, et pas de traitement, ni de dressage.

Ainsi, si votre question concerne un conditionnement que vous souhaitez obtenir de la part de votre chien (qu’il revienne quand vous l’appelez, qu’il ne tire pas sur sa laisse, etc.), il faut vous adresser à un éducateur canin

Trouvez un éducateur  près de chez vous !




Ecrire un commentaire

  • Les champs obligatoires sont précédés d'une *.






 

Nous vous rappelons que vous êtes responsable du contenu des commentaires que vous publiez.

Articles qui pourraient vous intéresser

Accédez à tous les articles en relation