Votre navigateur ne semble pas supporter JavaScript !
GLP griffoir

Le chat a besoin de faire ses griffes, pas seulement pour les user mais bien pour marquer son territoire d’un point de vue visuel. Le griffoir est idéal pour éviter à Minet de rebaptiser le canapé ou les murs !


Expertise...

La cohabitation chez le chat - Page 2

L’analyse de la situation préexistante

Un nouveau chat, un nouveau chien le plus important est d’abord de s’assurer que l’animal en place sera à même de bien vivre l’arrivée du nouveau ou tout du moins que la situation ne sera pas trop pénible à vivre le temps de l’adaptation. Ainsi, attention aux vieux chats/chiens dont la motricité est réduite et les sens affaiblis qui auront beaucoup de mal à adopter un jeune plein de vie si vous ne faîtes pas en sorte de le préserver des assauts. Les animaux malades ou émotionnellement fragiles qui pourront très mal réagir, proposer des conduites agressives, des marquages urinaires pour soulager leurs tensions, se prostrer ou au contraire être dans l’hyper vigilance permanente. N’oublions pas également les situations d’hyper dépendance entre un chat/chien et son propriétaire car il s’agit de cas bien spécifique ou le partage de l’être en question ne sera que frustration et mal-être entraînant encore les comportements adaptatifs précités.

Si vous avez un doute ou pour vous assurer que vous pouvez adopter un nouveau compagnon chat ou chien, l’aide d’un comportementaliste pour évaluer le profil des animaux en place sera précieuse vous évitant ainsi des regrets et peut-être finalement l’abandon de celui qui a généré tant de stress.

Le choix du nouveau venu

ChatonsUne fois que vous êtes assuré de la capacité de vos compagnons résidents à accepter un chat/chien dans sa maison, il est tout aussi primordial de bien choisir l’arrivant. En effet, le bon équilibre émotionnel du futur compagnon sera le premier facteur de bonne entente entre vos animaux.

Choisissez un chat ou un chien bien socialisé à son espèce et bien sociabilisé aux autres espèces et aux divers évènements de la vie. Ainsi, sélectionnez avec soin l’élevage de naissance et les conditions de développement qui doivent être variées et proches de votre propre mode de vie.

Pour un chat, abandonnez l’élevage en plein air, à la campagne où les chats chassent et sont stimulés par la nature si vous être un couple dans un appartement à Paris : les bruits de la TV et des voitures ne sont pas ceux des oiseaux et écureuils. L’enfermement pourra être bien vécu si le chat n’est jamais sorti et que vous agrémentez votre appartement et le quotidien des éléments indispensables au bon équilibre félin.

Puisque vous avez déjà chien ou chat, préférez un élevage où le chaton/chiot aura pu rencontrer des espèces différentes en sachant toutefois qu’un Labrador est différent d’un chihuahua et qu’un chien ce n’est pas tous les chiens.

Avec les chats la différence morphologique entre races est moindre. A noter aussi que si côtoyer une autre espèce est bénéfique, si le chat ou le chien bien sociabilisé et confronté à de multiples expériences positives pourra devenir « amis » avec l’autre espèce grave à une capacité d’adaptation optimale.




Ecrire un commentaire

  • Les champs obligatoires sont précédés d'une *.






 

Nous vous rappelons que vous êtes responsable du contenu des commentaires que vous publiez.

Articles qui pourraient vous intéresser

Accédez à tous les articles en relation