Votre navigateur ne semble pas supporter JavaScript !
GLP griffoir

Le chat a besoin de faire ses griffes, pas seulement pour les user mais bien pour marquer son territoire d’un point de vue visuel. Le griffoir est idéal pour éviter à Minet de rebaptiser le canapé ou les murs !


Expertise...

Chat gourmet ou chat gourmand ? - Page 1

Le chat a une gestion alimentaire bien différente de la nôtre ce qui peut engendrer certains problèmes quand elle est mal connue ou que le chat ne peut se nourrir comme il l’aurait fait dans la nature. Du chat « fine bouche » au chat « gobe tout » en passant par le chat « harceleur ou voleur », cette désorganisation de la prise alimentaire provient principalement de notre fait. Gwendoline LE PEUTREC-REDON, comportementaliste spécialiste des relations Homme/Chat, nous éclaire sur la situation.

Le menu du chat

Chat et chasseA la base, le chat se nourrit de rongeurs, oiseaux et autres insectes qu’il chasse aux cours de ses pérégrinations territoriales. Il se nourrit parce que l’instinct de chasse le pousse à capturer des proies et non parce qu’il a faim.

Il n’attend pas de ressentir le manque pour chasser ce qui explique que les chats nourris à satiété par les humains ne les exemptent pas de capturer souris et volatiles.

Il s’abreuve principalement du sang de ses proies et boire de l’eau n’est donc pas instinctif ce qui explique pourquoi certains propriétaires ont tant de mal à faire boire leur chat.
(Photo Cynthia GAUTHIER)

Ces prises alimentaires apportent tout ce que le chat a besoin au niveau nutritionnel. Le chat est un carnivore stricte et son système digestif supportera mal toute entorse. Il dépend  de certains nutriments essentiels comme la taurine, l’acide arachidonique, la vitamine A qui sont naturellement présents dans ses proies.

Ainsi, les chats domestiques, vont prendre en moyenne 10 à 12 repas sur 24 heures ce qui leur convient parfaitement quand des croquettes sont disponibles à volonté.

Ne pas oublier que le lait de vache n’est pas digeste pour le chat, il n’a pas les enzymes nécessaires pour bien le digérer. Préférer alors du lait spécialement conçu pour les chats, sans lactose, vendus dans les supermarchés au rayon animaux.

Les dérèglements de la prise alimentaire

Chat et alimentationCette gestion nutritionnelle est souvent mal connue et les propriétaires vont nourrir leur chat de manière instinctive. Il y a ceux qui vont d’office proposer un grand bol de croquettes à volonté et le chat va s’autoréguler, instinctivement !

C’est le meilleur moyen de procéder surtout lorsque le chat sort.

Puis, il y a ceux qui vont procéder comme pour le chien : 2 fois par jour, matin et soir… Le chat n’étant pas rassasié, il ressent la faim tout au long de la journée et attend impatiemment son repas du soir qu’il gobera rapidement.

 

Il digérera mal, de manière peu efficace et très rapidement ressentira à nouveau la faim même si, au final, il aura ingérer sa ration journalière habituelle. Sans parler des sources de tension que la faim provoque, les conséquences sur le système digestif se feront ressentir sur le long terme. 

En comparaison, c’est comme si l’humain qui mange 3 fois par jour et donc 9 repas en 3 jours pour environ 4.5 kg de nourriture mangeait une fois le lundi matin 2.250 kg de nourriture et 2.250 kg le mercredi soir : même si c’est ce que nous aurions mangé en 3 jours, nous goberions cette nourriture d’un coup avec une sensation de ventre énorme et nous mourrions de faim jusqu’au mercredi soir…

Il y a aussi ceux qui ont changé la ration alimentaire parce que leur chat prenait du poids (stérilisation/castration par exemple). Le problème c’est que la manière de procéder est mal adaptée et le chat rentre petit à petit dans ce système de manque. Là où un chat était parfaitement régulé, il se retrouve à quémander en permanence.

Parfois, le dérèglement est aussi la conséquence d’un stress. Observé très souvent chez les chats portés sur l’oralité (miaule beaucoup, lèche, grignote…), la nourriture est perçue comme apaisante et ils auront tendance à manger lors des pics de tension. Les chats sevrés précocement (avant 3 mois)ou s’ennuyant fortement sont plus sensibles à ce comportement également.

Le chat étant plus fortement attiré par la nourriture humide, plus proche dans la texture de ses proies naturelles et enrichie en exhausteur de goût, il aura tendance à privilégier celle-ci même si on lui propose de la nourriture solide en parallèle. Ainsi, il peut s’abstenir de se nourrir jusqu’à ce qu’il reçoive sa pâté.

Il ne faut pas oublier non plus qu’il peut y avoir des causes physiologiques, des maladies qui dérègle la prise alimentaire du chat. Allergies, insuffisance rénale, PIF, leucose sont autant de causes possibles surtout lorsque le dérèglement semble brutal. Il faut alors consulter un vétérinaire pour déterminer la cause et celui-ci proposera des traitements en fonction de la pathologie.



Write a comment

  • Required fields are marked with *.

If you have trouble reading the code, click on the code itself to generate a new random code.