Votre navigateur ne semble pas supporter JavaScript !
Gwendoline Le Peutrec-Redon

Comportementaliste spécialiste du chat, mes compétences s'étendent à tous les problèmes de comportement félin, y compris des chatons grâce à mon activité d'éleveuse.


Expertise...

Un chat bien dans ses pattes, c'est un chat sociabilisé !

Lorsque l’on accueille un chaton ou un chat adulte, son tempérament, son seuil émotionnel et ses échanges affectifs dépendront de son niveau de sociabilité ! Ce terme complexe recouvre une multitudes de notion et fait appel aux diverses expériences vécues par le chat dès sa naissance. Est-ce irréversible ou peut-on améliorer la sociabilisation de son chat. Gwendoline LE PEUTREC-REDON, comportementaliste spécialiste des relations Homme/Chat, nous éclaire sur la situation.

Socialisation ou sociabilisation ?

On entend à tout va le terme de socialisation par les éleveurs mais qu’est-ce qu’il signifie et surtout est-il bien employé ?

chat socialisé



La socialisation intervient pendant la petite enfance du chat, dans son premier mois de vie, c’est le moment où il intègre le fait qu’il appartient à l’espèce féline, qu’il va apprendre à s’intégrer socialement en tant que chat. C’est-à-dire : communiquer comme un  chat, se reproduire avec les membres de son espèce, connaître les règles régissant les comportements félins. Cela se perpétue jusqu’à ses 3 mois environs.

La sociabilisation est le moment qui intervient après le premier mois, où le chaton apprend des codes de communication spécifiques mais surtout comment il va réagir aux expériences vécues.

Ainsi, tout ce que le chaton va vivre et sa façon de réagir, les piliers de référence (mère/fratrie) va construire son tempérament et ses futures prédispositions à appréhender les évènements.  Plus un chaton va vivre d’expériences enrichissantes, non traumatisantes puisque d’intensité modérée, plus il sera sociabilisé et habitué à réagir sereinement aux nouvelles choses rencontrées.

Ainsi, un chat pourra être correctement socialisé puisqu’ayant vécu avec sa mère et sa fratrie jusqu’à l’âge de 3 mois minimum, ne sera pas forcément correctement sociabilisé si les expériences vécues et stimulii rencontrés sont pauvres.

Phases de développement du chaton

Les apprentissages de socialisation et sociabilisation ne se feront correctement que si le développement physiologique du petit animal est complet. Cela implique que si le chaton a des troubles moteurs par malformations congénitales ou qu’il connaît des maladies qui perturbent son développement, les expériences vécues en seront aussi troublées.

Pendant la période pré-natale, le chaton va développer une sensibilité tactile pour ensuite faire place à l’ouverture des yeux entre le 7ème et 14ème jour. Dès la deuxième semaine, l’orientation auditive et le début de locomotion ouvre réellement le chaton au monde sensoriel (l’umwelt). A la troisième semaine, l’olfaction devient efficace et le chaton acquiert sa thermorégulation. Au bout d’un mois, le chaton commence les jeux sociaux complexes avec intégration des réponses éxtérieures. L’apparition des comportements de prédation, la mise en place de cycle de sommeil circadien et les jeux avec des objets vont de pair avec la 5ème semaine de vie. Les séquences de chasse et premières notions d’acquisition des auto-contrôles commencent entre 7 et 8 semaines.

Dès ses 2 mois, le chaton est complètement apte, physiolgiquement, à intégrer cognitivement ses diverses expériences pour construire sa sociabilisation.




Ecrire un commentaire

  • Les champs obligatoires sont précédés d'une *.






 

Nous vous rappelons que vous êtes responsable du contenu des commentaires que vous publiez.

Articles qui pourraient vous intéresser

Accédez à tous les articles en relation