Votre navigateur ne semble pas supporter JavaScript !
GLP griffoir

Le chat a besoin de faire ses griffes, pas seulement pour les user mais bien pour marquer son territoire d’un point de vue visuel. Le griffoir est idéal pour éviter à Minet de rebaptiser le canapé ou les murs !


Expertise...

Chat âgé, chat malade, deuil, comment faire ? - Page 3

Le chat malade

Cette  problématique est plus large puisqu’elle touche tous les âges. Parfois même des tous jeunes de quelques semaines.Les maladies sont diverses et variées, que le chat sorte à l’extérieur ou non, qu’elles soient chroniques ou passagères mais dans tous les cas, il y a des symptômes physiques auxquels s’ajoute souvent les difficultés de traitement.

Dans un premier, il est fortement déconseillé de pratiquer l’auto-médication car pour un même symptôme, l’infection peut être différente. Ce n’est pas parce qu’on vous a prescrit un collyre pour un œil qui coule que la fois suivante il faudra remettre le même.

Pour information, on parle de coryza mais ce terme n’est pas la désignation d’une maladie mais bien un ensemble de symptômes – yeux qui coulent, éternuements, toux, ulcères buccaux, gingivite …– qui comprend notamment le calicivirus, l’herpesvirus ou la bordetella ainsi ces agents ont chacun un traitement différent)

Quand le chat est souffrant, il faut le laisser au calme et le soustraire de toutes tensions. En effet, le stress a une forte influence sur le système immunitaire et un chat sous tension peut développer certaines maladies ou ralentir la guérison.

Pour la prise de comprimés, souvent une galère, il est important de rappeler que le chat a une mémoire associative et que toutes émotions stressantes seront reliées à l’évènement vécu à ce moment. Plus un chat sera stressé lors du traitement et plus il appréhendera ces moments, il anticipera et cela se passera de plus en plus mal. Il faut que vous soyez calme, que vous approchiez votre chat doucement. Ouvrez-lui la gueule avec précaution et mettez le comprimé au fond de la gorge. Refermez sa gueule et frottez sa gorge pour être sûr qu’il avalera le comprimé. De suite après, proposez à votre chat une friandise ou quelque chose qu’il adore pour créer cette fois une association positive. A savoir que cela permettra surtout de réduite l’impact de ce moment désagréable mais ça ne rendra pas non plus votre chat fan des traitements médicamenteux.




Ecrire un commentaire

  • Les champs obligatoires sont précédés d'une *.






 

Nous vous rappelons que vous êtes responsable du contenu des commentaires que vous publiez.

Articles qui pourraient vous intéresser

Accédez à tous les articles en relation