Votre navigateur ne semble pas supporter JavaScript !
Laurence Bruder Sergent

18 années au service des propriétaires, refuges, associations, plusieurs ouvrages publiés, des années d’enseignement en France et à l’international pour défendre la cause des animaux


Expertise...

Attention au froid !

Il n’aura pas échappé aux français de métropole que le froid est arrivé sur notre pays et que des mesures d’adaptation sont de rigueur.

Comme nous, les animaux de compagnie rencontrent plus ou moins de facilités à faire face aux changements climatiques. Habitués aux 20 degrés de nos foyers, les organismes rencontrent de vraies difficultés à réguler aisément leur température car ils n’en ont plus l’habitude.
Si votre chien rechigne à sortir de son douillet panier malgré sa vessie à vider, quelques ajustements sont possibles pour l’aider à y consentir.

Pour limiter son inconfort en promenade

chien glacéOutre les pullovers minutieusement tricotés à ses mesures par la gentille voisine, et les chaussons que l’on peut lui mettre autour des pattes (s’il vous laisse réaliser ce défi sur lui), il existe aujourd’hui des accessoires performants : les manteaux, les imperméables et les bottes de protection. Certains chiens n’apprécieront de sortir que s’ils ne souffrent pas trop durement de la morsure du froid, du vent et de la pluie, et ces vêtements peuvent les y aider. Ils peuvent même être chauffants, les arthrosiques apprécieront. Pensez aussi à protéger leurs coussinets de l’humidité et de la glace lorsqu’elle aura fait son apparition sur nos sols : si nous vivions, comme eux, pieds nus, nous serions plus attentifs à leur confort.

Les plus fragiles

Le froid piquant ne sied ni aux sujets en mauvaise santé, ni aux jeunes insuffisamment rompus à la régulation thermique, ni aux adultes frileux et encore moins aux spécimens âgés. Les petits chiens, les individus dotés d’un poil ras, les morphologies de type lévriers, ne sont pas non plus physiquement et naturellement adaptés à de longues périodes en extérieur.

Evitons donc de les tondre avant l’hiver, de les laisser se baigner dans l’eau glacée au cours des sorties (il y a des téméraires qui n’y rechignent pas !), et n’hésitons pas à raccourcir le temps de la promenade dans les heures les plus froides de la journée.

Le chien d’extérieur aussi a besoin d’aide

Si votre animal de compagnie vit dehors toute l’année, prenez tout de même au sérieux la chute des températures. Plusieurs précautions peuvent améliorer ses conditions de vie : il doit pouvoir s’abriter du vent, des chutes de neige ou de pluie glaçante, se nourrir et s’abreuver d’aliments et d’eau non gelés. Une couverture dans sa niche, voire un peu de chauffage ne lui feront pas de mal… si vous ne le réglez pas sur 30 degrés Celsius. Par ailleurs, il peut être nécessaire d’augmenter sa ration alimentaire afin que ses réserves lui permettent de supporter les heures glaciales passées en extérieur.

En cas de doute

Prenez garde aussi à son état général : si vous le sentez mal à l’aise, n’hésitez pas à vous assurer auprès de son vétérinaire qu’il peut supporter cette saison sans dommage.

 

Laurence Bruder Sergent

www.vox-animae.com



Write a comment

  • Required fields are marked with *.

If you have trouble reading the code, click on the code itself to generate a new random code.