Votre navigateur ne semble pas supporter JavaScript !
Laurence Bruder Sergent

18 années au service des propriétaires, refuges, associations, plusieurs ouvrages publiés, des années d’enseignement en France et à l’international pour défendre la cause des animaux


Expertise...

Amusez-le bien !

Par Laurence Bruder Sergent

Le soleil et la chaleur estivaux sont bien là, c’est l’occasion de saisir ces moments de relâchement pour proposer des jeux à son chien qui stimuleront ses sens, son intelligence, sa gourmandise, et tout son organisme.

Avant de vous lancer dans une entreprise ludique, il s’agit d’identifier ce qui lui plait. Inutile de lui faire faire une course façon « cani-lanta » si son choix se porte plutôt sur la sieste philosophique sur canapé. Rassurez-vous, il y a de quoi satisfaire toutes les préférences. S’il est plutôt coureur de fond, jogger ou sprinter, spécialisé dans le lancer de poids ou le ramassage de balles, vous trouverez de quoi l’occuper. Le spécialiste du flairage, de la résolution de problématiques, des énigmes ne sera pas délaissé. Avec un peu d’imagination, deux doigts d’adresse et parfois quelques euros, chacun trouvera son compte.

 

Pour stimuler odorat, ouïe et vue

Pour changer de la promenade traditionnelle et si votre toutou adore pister les rongeurs du jardin ou suivre à la trace le gibier, vous pouvez lui préparer une trajectoire dans le jardin avec une saucisse frottée sur le sol pleine de virages, d’obstacles et de complications.

Une fois les marques olfactives réalisées, laissez-le chercher et surtout, n’oubliez pas la récompense : il y prendra d’autant plus de plaisir s’il a obtenu un trésor à la fin. Il est aussi possible de glisser quelques friandises dans une tresse confectionnée avec des chutes de tissus, et le laisser explorer, déchiqueter, massacrer l’étrange objet qui recèle un présent inestimable. C’est son jouet, il en fait ce qu’il veut.

Pour son ouïe, il suffit de vous cacher et de l’appeler : la partie de « cache cache » peut commencer, vous serez son cadeau lorsqu’il vous aura trouvé. Les traditionnels miaulements ou barrissements tentés par les cordes vocales humaines totalement incompétentes ne le tromperont pas, mais le distrairont quelques secondes. Pourquoi pas. Evitez cependant de lui faire écouter le rock métallique dont vous êtes friand ou même la cinquième symphonie : ce n’est pas nécessairement son hobby préféré.

Quant à la vue, les traditionnels lancers de balles et de bâtons font toujours leurs petits effets. A vous d’imaginer un autre objet à poursuivre, des bulles de savon remplacées par du bouillon de poule à capturer. La nouveauté encourage la curiosité, faites fonctionner votre imagination. Veillez cependant à ne pas glisser trop d’enjeu ou de viser la performance, n’exigez pas de lui qu’il vous rapporte son gain, on est là pour l’égayer pas pour le chronométrer.

 

Exercice physique diversifié

Pour varier de sa traditionnelle promenade ou des jeux d’eau (telle la nage ou les éclaboussures au tuyau d’arrosage), vous pourriez vous lancer dans une entreprise un peu plus complexe, en lui faisant pratiquer d’autres exercices que ceux qu’il connait parfaitement (la marche, le trot, la course). A condition que son état de santé s’y prête, il pourrait travailler son équilibre, sa dextérité, la conscience de son corps et de la position de ses membres. Avec l’un ou l’autre accessoire que l’on a chez soi, telle une simple planche que l’on cale contre la première marche d’escalier ou une caisse sur laquelle il pose ses pattes, il est déjà possible de solliciter simplement son organisme. Pensez à vérifier auprès de son vétérinaire qu’il est suffisamment en forme et n’oubliez pas de tenir compte de la météorologie (chaleur ou orage) et de son humeur : il serait contreproductif de lui occasionner un confort sous prétexte de le stimuler.

 

Les défis intellectuels

En cachant son jouet préféré sous un chiffon ou dans un bac rempli d’objets divers et variés, en positionnant quelques friandises sous une boite qu’il devra déplacer, en préparant une course d’orientation ou des petits gains répartis dans une caisse remplie de balles en plastiques, vous capterez son attention, il devra réfléchir et trouver des stratégies. Outre sa gourmandise, vous aurez aussi excité son intellect.

 

Pour que le plaisir reste intact

Toutes les idées évoquées plus haut peuvent être réalisées avec peu de moyens, mais il existe leur équivalent sous forme de jouets tout prêts à acheter sur le net. Selon le temps et le budget dont vous disposez, son amusement variera grâce à vous. Derniers conseils : ne cherchez pas la prouesse ni la longueur d’occupation de Milou : la moindre diversité dans son emploi du temps est déjà en soi un amusement salvateur.

Amusez-vous bien !

 

Laurence Bruder Sergent
Vox animae




Ecrire un commentaire

  • Les champs obligatoires sont précédés d'une *.






 

Nous vous rappelons que vous êtes responsable du contenu des commentaires que vous publiez.

Articles qui pourraient vous intéresser

Accédez à tous les articles en relation