Votre navigateur ne semble pas supporter JavaScript !
LBS général

17 années au service des propriétaires, refuges, associations, plusieurs ouvrages publiés, des années d’enseignement en France et à l’international pour défendre la cause des animaux prédilection.


Expertise...

Alimenter le compte de confiance de son chien

Plus on passe de temps avec son animal, à le promener, le distraire, lui proposer des activités d’occupation, plus on construit une relation saine, solide et fructueuse avec lui. 

Cet état de respect réciproque, ces liens que l’on solidifie en partageant des moments heureux, ces satisfactions que l’on s’offre jour après jour, confèrent à la relation Homme-Chien une valeur très importante.illustration de Patrice Seiler

Ils garnissent notre « compte en banque » de confiance mutuelle dans lequel bipèdes et quadrupèdes puisent aux grés de leurs besoins. 

Dépasser la contrainte, surmonter la peur

Prenons l’exemple de la  promenade durant laquelle votre animal saisit un objet non identifié.

Pour sa sécurité, vous voulez vérifier ce dont il s’agit et lui demandez de recracher mais il refuse.

Inquiet des conséquences potentielles et conscient du danger, vous insistez. Sans succès. La panique vous gagne, sa méfiance envers vous grandit, il risque de s’enfuir ou de menacer pour avoir la paix et vous l’incitez de plus en plus intensément, en vain. La tension monte.

Selon ses tendances…

.A cet instant, on se rend compte à quel point il est utile de préparer son chien à certains comportements.

C’est en effet dans les situations d’urgences que l’on regrette de ne pas y avoir pensé plus tôt, surtout quand on sait que son meilleur ami a cette manie de tout attraper dans ses mâchoires à la moindre opportunité.

Il aurait suffi d’exercer son animal à montrer ce qu’il a en gueule pour ne pas avoir à le bloquer manu militari le jour où on n’a pas le choix.

Cet entraînement renouvelé souvent, associé à notre compte créditeur de confiance, nous permet de puiser dans nos « liquidités » pour diminuer son stress chez le vétérinaire, sa réticence dans les situations de contraintes, voire ses conduites agressives pour cause de refus, de peur ou de douleur. 

Renforcer la confiance

Nous l’avons déjà dit ici, la méthode du renforcement positif est très efficace pour lui faire mémoriser une multitude de commandes.

Le chien apprend en quelques secondes à ouvrir la gueule et tolérer que notre main s’y glisse en douceur parce qu’en échange, il sait qu’il va obtenir une récompense bien plus appréciable et qu’il a toute confiance en  nous.

Par la suite, il suffira de renouveler régulièrement l’exercice et éventuellement de caractériser cette action d’un mot pour qu’il soit de plus en plus aisé pour notre chien de nous accorder ce droit sur lui. 

Entretenir les liens

Le crédit de confiance se travaille et les résultats peuvent aller au-delà de l’imagination.  

Certains zoos préparent ainsi calmement les animaux de toutes espèces aux manipulations vétérinaires qui ont lieu une fois par an, tout autant qu’à retourner dans leur boxes pour la nuit, chaque jour.

Dilué parmi des dizaines d’autres contextes positifs, le moment désagréable ou non motivant s’oublie plus vite, car avant et après lui, des renforcements significatifs l’effacent.

De notre côté, avec nos animaux domestiques (comme avec notre famille ou nos amis), nous oublions souvent qu’un bon relationnel s’entretient, tous les jours et à la moindre occasion.

 

Laurence Bruder Sergent
Vox Animae



Write a comment

  • Required fields are marked with *.

If you have trouble reading the code, click on the code itself to generate a new random code.