Votre navigateur ne semble pas supporter JavaScript !
Marie Perrin Bassler

Insérée dans l'univers cynophile alsacien et français depuis plusieurs années, mon but est d'aider les maîtres un peu débordés par leur animal, en mettant mon savoir et mon savoir-faire au service de leur mieux-être.


Expertise...

Abricot - Page 2

Par Marie PERRIN

Deux heures de calvaire auditif…

Abricot se lança donc dans une salve de vocalisations intempestives, et particulièrement aiguës ! Les propriétaires m’ont appris, un peu gênés, que leur chien avait l’habitude d’accueillir les invités en aboyant. Qu’il était d’usage que lesdits visiteurs lui prêtent allégeance en le caressant, et qu’alors seulement il s’apaisait et se taisait…

Suivant scrupuleusement les préceptes de la consultation idéale, j’avais dérogé à la sacro-sainte règle d’Abricot… Et celui-ci, peu résistant à la frustration, en avait fortement pris ombrage !…

La consultation allait durer deux heures, deux heures au cours desquelles Abricot n’a quasiment pas cessé d’aboyer... Hormis très courts endormissements. Mais sitôt l’œil à nouveau ouvert, me voyant toujours là, il reprenait ses protestations sonores là où il les avait laissées pour s’endormir.

Mais où était donc ma bouteille magique ? Je l’avais bien sûr oubliée chez moi ! Ne pouvait-on périphériser Abricot ? Point, car le soir, les chats rôdent, et qu’Abricot aimant les chasser……

Je menai donc cahin-caha ma consultation, digne dans le bruit ambiant… et mis au point les stratégies ad hoc lesquelles, fort heureusement, semblent porter leurs fruits… puisqu’Abricot n’a désormais plus le droit d’imposer sa présence (phonique notamment) aux invités !

Marie Perrin




Ecrire un commentaire

  • Les champs obligatoires sont précédés d'une *.






 

Nous vous rappelons que vous êtes responsable du contenu des commentaires que vous publiez.

Articles qui pourraient vous intéresser

Accédez à tous les articles en relation