Votre navigateur ne semble pas supporter JavaScript !
Laurence Bruder Sergent

18 années au service des propriétaires, refuges, associations, plusieurs ouvrages publiés, des années d’enseignement en France et à l’international pour défendre la cause des animaux


Formation...

Interview Laurence Bruder Sergent

 


Interview de Laurence Bruder Sergent au sujet de la formation internationale d'Intervenant en Médiation Animale

 

GHA et LBS

 

  • Vox Animae est un organisme spécialisé dans la formation de comportementalistes animaliers (canins, félins et autres) et d'éducateurs canins. Pourquoi avez-vous choisi de proposer une formation d'Intervenant en Médiation Animale (I.M.A.) ?

Notre spécialité est la relation qui lie les humains et les animaux, dans ses différentes modalités (animal de compagnie, animal utilitaire, élevage et sélection, cohabitation habituelle, etc.). Nous nous adressons aux propriétaires « particuliers », mais aussi aux professionnels (par exemple les éleveurs d’animaux de race qui peuvent nous solliciter pour avoir des conseils), aux associations qui préparent des chiens d’assistance pour les personnes en situation de handicap, etc..

Il est donc cohérent dans nos projets de formations de nous intéresser aussi à la médiation animale et ses bienfaits auprès de différents publics en difficulté (momentanée ou persistante).

 

  • Pour cette formation, vous travaillez en collaboration avec le Centre l'Authentique du Québec et M. Georges Henri Arenstein. Quelles sont les raisons qui ont motivé ces collaborations ?

Chez Vox Animae, nous avons l’habitude de travailler avec des experts dans des domaines qui complètent les nôtres. Depuis plusieurs années nous nous rendons aux Congrès Internationaux de Zoothérapie au Québec, et c’est là-bas que nous avons rencontré Georges Henri Arenstein, qui pratique au Québec depuis de nombreuses années. Nos points de vue se complètent bien, nous avons des codes d’éthique et de déontologie similaires et c’est pourquoi nous avons décidé de proposer une formation internationale en médiation animale. Les personnes qui réussiront leur formation obtiendront un diplôme France-Québec.

 

  • Y'a-t-il des prérequis pour pouvoir participer à cette formation ? Être comportementaliste ou psychologue est-il obligatoire ?

Les seuls pré requis concernent un réel intérêt pour l’autre : humain et animal. La bienveillance envers les publics sensibilisés, l’observation de l’animal et de ses éventuels signes de stress sont les socles de notre approche. Il n’est donc pas nécessaire d’être psychologue ou comportementaliste, même si cela peut considérablement aider la progression de chaque apprenant.

 

  • En quoi la formation que vous proposez est-elle professionnalisante ?

Parce que nous complétons les notions théoriques fondamentales (psychologie humaine, éducation et comportement canin, pratique de la médiation animale, notamment) avec des mises en situation sur le terrain (au sein d’une maison de retraite, entre autres). Nous voulons nous différencier des formations de bénévoles qui se déroulent sur 2 journées, afin de permettre à nos apprenants d’être effectivement compétents sur le terrain, et crédibles vis à vis des décideurs des établissements accueillant ces publics bénéficiaires.

 

  • La formation dure 14 jours (juin 2016). Cette durée est-elle vraiment suffisante pour acquérir les compétences d'un intervenant en médiation animale ?

Oui cette durée est suffisante, car elle permet de transmettre les essentiels de la démarche d’aide à autrui, les valeurs de cette pratique si particulière qu’est la médiation animale, et une flexibilité optimale pour exercer avec compétence. Aucune formation ne peut fournir toutes les expériences et toutes les situations qui pourront arriver dans la pratique du métier d’intervenant en médiation animale, mais avec un socle fort et une adaptabilité optimale, les futurs professionnels seront suffisamment outillés.

 

  • Merci pour cette interview. Avez-vous quelque chose à ajouter ?

Je suis assez contente que nous ayons ajouté d’autres espèces à cette formation, et d’autres publics. Au départ il était question de cani-médiation pour les personnes âgées, et à présent nous avons ouvert à plusieurs autres publics bénéficiaires (enfants, adolescents, etc.) et d’autres espèces que le chien. Le détail du contenu est en ligne sur le site de Vox Animae.

  • CCAD
    Habilité à délivrer la formation et l'examen du certificat de capacité

  • Adhérente à la Fédération de la Formation Professionnelle

  • Détentrice du sceau de la
    Marque Partagée Alsace