Votre navigateur ne semble pas supporter JavaScript !
LBS général

17 années au service des propriétaires, refuges, associations, plusieurs ouvrages publiés, des années d’enseignement en France et à l’international pour défendre la cause des animaux prédilection.


Expertise...

Il participe aux conversations

Les conversations que vous tentez de mener jusqu’à leurs termes rencontrent un obstacle majeur en la personne de votre chien ? Lisez les solutions proposées par notre comportementaliste.

Chien conversationMilou se met à gesticuler, gémir et tourner autour de vous dès que vous répondez au téléphone, échangez avec un ami au moment du thé ou tentez de discuter avec un passant.

Il cherche visiblement à attirer votre attention. Pourtant vous l’avez éduqué longtemps et généralement, il est plutôt docile. A la maison il est calme, ne pose pas de souci, vous pouvez même l’emmener partout avec vous.

Aucun comportement n’est un hasard

Aussi agaçant que cela puisse vous paraitre, le comportement qu’il adopte en s’agitant à vos côtés répond à une nécessité pour lui : se placer au centre de votre monde.

 

 

En effet, il exprime de façon vigoureuse qu’il est très inquiétant pour lui de ne se plus sentir sécurisé quand vous vous détournez de lui, ou bien qu’il préfère les jeux avec vous plutôt que d’attendre, ou encore que vous ne devriez pas vous déplacer sans lui. Par ailleurs, s’il a l’habitude que l’on s’intéresse à lui au moindre signe d’impatience, il a mémorisé comment modifier les attitudes de ses humains, et ne compte pas s’en priver quand on s’attarde à accorder son attention trop longtemps à quelqu’un d’autre que lui.

Lui apprendre à mieux se comporter

Une des bases de la pédagogie étant la répétition, les techniques qu’il est conseillé d’appliquer pour stopper cette situation reposent précisément sur ce concept : pratiquer quotidiennement l’art de converser avec vos congénères. Malgré toutes ses déambulations, il ne faudra pas donner prise à Médor, en ne le regardant pas, en ne lui répondant ni par la voix ni par les gestes. Il retiendra ainsi qu’il n’a plus à se mêler de vos activités sociales. A force de voir son comportement sans réponse, il cessera progressivement de le produire, il y aura eu « habituation ».

Dans d’autres situations

Au-delà de ces conseils qui agissent sur le symptôme, il y a lieu de s’interroger sur votre relation au quotidien, à l’intérieur de votre habitation. En effet, s’il ose se permettre de vous déranger dans les moments où vous ne vous occupez pas de lui, il est possible qu’il soit quelque peu tyrannique dans d’autres circonstances. Ce sera alors à vous de le discipliner, en lui posant des repères clairs qui lui montreront les limites à ne pas dépasser. Nous verrons dans un prochain article que c’est évidemment possible… sans brutalité !


  • Partie 3 (à venir) : Comment gérer les comportements canins qui nous déplaisent lorsqu’ils se produisent sous nos yeux ?

 

Laurence Bruder Sergent
Vox Animae




Ecrire un commentaire

  • Les champs obligatoires sont précédés d'une *.






 

Nous vous rappelons que vous êtes responsable du contenu des commentaires que vous publiez.

Articles qui pourraient vous intéresser

Accédez à tous les articles en relation