Votre navigateur ne semble pas supporter JavaScript !
Laurence Bruder Sergent

18 années au service des propriétaires, refuges, associations, plusieurs ouvrages publiés, des années d’enseignement en France et à l’international pour défendre la cause des animaux


Expertise...

L’enfant et le chien : une belle relation à encadrer

Le bébé dont nous avons parlé au cours des articles précédents ("Avant l'arrivée du bébé ou de l'enfant adopté !", "Bébé arrive, comment gérer avec le chien ?" et "Bébé découvre le monde, que vit le chien ?"), est maintenant un bambin plein de vie, qui va à l’école, se fait des amis et apprend à vivre en société.

La relation que les parents ont avec leur chien va être sensiblement la même que celle que l’enfant aura avec lui : s’ils sont sévères ou violents, calmes ou affectueux, respectueux ou autoritaristes, il le sera aussi.

En premier lieu, se gérer soi-même

Attention, les comportements qu’il observe sont reproduits par l’enfant, parfois avec maladresse, et le chien pourrait en souffrir. Par exemple, si vous flattez le chien avec des petites secousses sur son flanc sous les yeux du petit, il pourrait faire de même, mais plus fort que vous et à un autre endroit (une tape sur la tête, pourquoi pas) ! L’animal aurait des raisons de ne pas être d’accord et de le manifester. 
Il est donc absolument indispensable que les adultes qui vivent au quotidien donnent l’exemple, en veillant à leurs propres attitudes.

Attention aux petits tyrans !

Il faudra aussi garder à l’œil les tentatives des enfants qui cherchent à affirmer leur pouvoir et éprouvent les réactions de leur entourage. Le bambin pourrait donner des ordres à son chien, vouloir le promener seul, faire des démonstrations pour impressionner ses amis, et même lui reprendre l’os qu’il est en train de ronger… juste pour voir comment le chien fait face à cela.

Rappelons-nous qu’un chien identifie parfaitement les enfants comme des êtres juvéniles (non adultes) et que, dans sa vision canine, il n’a pas à se conformer aux ordres d’un individu immature. Il faudra donc éviter, si on ne veut pas créer de malaise, d’inconfort, voire d’anxiété, de placer l’enfant en leader du chien. Quoi que l’on en pense, cela ne fait pas partie des codes canins !

Une formidable occasion pédagogique

Chien et enfantAvoir un animal permet à l’enfant de se responsabiliser, de grandir, de s’appliquer, de persévérer devant la difficulté, de gérer ses émotions et son éventuelle colère de ne pas arriver à ses fins avec le chien. 

Toutefois, quelles que soient les activités que l’on confie à un enfant (brosser l’animal, le promener, le nourrir, lui faire faire des exercices, etc.), elle doit toujours se faire sous la surveillance d’un adulte. Laisser un enfant seul, même avec le chien le plus docile du monde, relève de l’inconscience et fait courir un danger tout à fait évitable avec un minimum de vigilance.

Pour une complicité optimale entre votre chien et votre enfant, restez celui qui gère la situation.

«Cliquez pour aller plus loin»


 


Découvrez les autres articles de notre dossier spécial " Enfants et chiens, les risques évoluent avec l’âge "

 

Laurence Bruder Sergent
Vox Animae



Write a comment

  • Required fields are marked with *.

If you have trouble reading the code, click on the code itself to generate a new random code.