Votre navigateur ne semble pas supporter JavaScript !
Laurence Bruder Sergent

18 années au service des propriétaires, refuges, associations, plusieurs ouvrages publiés, des années d’enseignement en France et à l’international pour défendre la cause des animaux


Expertise...

Bébé arrive, comment gérer avec le chien ?

Nous poursuivons le dossier consacré aux relations de l’enfant et du chien, avec l’arrivée de bébé. 

Dans notre précédent article "Avant l'arrivée du bébé ou de l'enfant adopté !" nous parlions de la grossesse de la maman et des changements inhérents à cette toute nouvelle situation pour le chien.

Le grand jour se prépare, le couple s’apprête pour accueillir le nouveau-né ou chercher l’enfant adopté.
Cette absence parfois longue de ses êtres d’attachement, souvent précédée d’un départ précipité, représente à nouveau une perturbation du contexte de vie habituel du chien (comme pour ses maîtres d’ailleurs).

Pour lui permettre de faire face à ce nouveau stress le mieux possible, il sera nécessaire de garder toutes les autres habitudes de Milou durant cette période de transition, en termes de promenades, d’horaires de nourriture et de lieux de repos.

Retour à la maison avec bébé

Bébé arriveAu moment de rentrer à la maison avec le nourrisson, il est souhaitable de permettre la rencontre tout en restant parfaitement vigilant. Evidemment on ne laissera pas le bébé seul par terre à la disposition du chien ! Un adulte pourra tenir l’enfant dans les bras et laisser l’animal s’approcher pour le sentir.

Si Milou est un chien calme, on peut le laisser venir tout en étant attentif à un éventuel débordement. Par contre, s’il est jeune, ingérable et/ou surexcité, il faudra qu’il soit tenu en laisse et gardé son contrôle par un adulte pour parer à tout comportement intempestif.
Un petit coup de langue sur la peau de bébé ne serait pas catastrophique, en revanche un coup de griffe pourrait laisser une marque à vie. 

Gardons à l’esprit que plus on empêche le chien de venir identifier par flairage ou léchage le nouveau venu, plus on attise sa curiosité et sa motivation à l’approcher. Alors autant favoriser les présentations de manière consciencieuse. 

Les premiers jours à la maison

Le nourrisson a besoin de soins et d’attention permanents. Il produit des sons qui peuvent agresser les tympans. Les humains s’en accommodent, les animaux peuvent en souffrir. 

La responsabilité des propriétaires est de protéger le chien, celle des parents est de veiller sur leur enfant. Il sera donc peut-être nécessaire d’isoler le chien aux moments stressants pour lui, quand le bébé pleure par exemple, ou quand la famille vient s’extasier devant le nouveau venu, et apporte des cadeaux à déballer.

Quand l’animal se met à s’agiter, tourner dans l’habitation, attraper des objets, aboyer (etc.), c’est qu’il est perturbé. Il faut donc veiller à son apaisement, en lui proposant de rester au calme jusqu’au moment où on pourra à nouveau lui proposer un environnement serein.

Participer aux activités quotidiennes tout en veillant à la sécurité

On pourra permettre au chien de rester aux côtés de ses maîtres quand ils nourrissent, lavent, habillent, ou changent la couche de bébé. Ces autorisations de séjour aux côtés de la famille, lui prouveront (et il en a besoin !) qu’il fait toujours partie du groupe. Néanmoins on ne laissera jamais, et sous aucun prétexte, l’enfant et le chien tous seuls.


Découvrez les autres articles de notre dossier spécial " Enfants et chiens, les risques évoluent avec l’âge "


Laurence Bruder Sergent
Vox Animae




Write a comment

  • Required fields are marked with *.

If you have trouble reading the code, click on the code itself to generate a new random code.