Votre navigateur ne semble pas supporter JavaScript !
Laurence Bruder Sergent

18 années au service des propriétaires, refuges, associations, plusieurs ouvrages publiés, des années d’enseignement en France et à l’international pour défendre la cause des animaux


Expertise...

Avant l'arrivée du bébé ou de l'enfant adopté !

Les images d’une famille heureuse et épanouie montrent généralement un ou deux bambins jouant au ballon sur une pelouse verdoyante, avec soleil, fleurs colorées, et un beau chien à leurs côtés.Certes, des milliers de familles vivent ce type de situation. Mais il en est d’autres, qui rencontrent des difficultés parce qu’elles ont du mal à gérer la présence d’un chien et la présence de leur enfant.

Dans cet article, nous aborderons la grossesse de la maman ou le temps d’attente avant l’arrivée d’un enfant adopté.

Du côté des humains

Couple et chienIl arrive fréquemment, et fort logiquement, qu’un couple sans progéniture surinvestisse émotionnellement son chien, lui consacrant tout son temps libre, l’emmenant en vacances, veillant à son bien-être, l’alimentant du mieux possible et lui faisant faire tout l’exercice qui lui convient (voire plus que ce qui est nécessaire).

Un jour , l’envie d’avoir un enfant se fait sentir et se concrétise. Les futurs parents sont à présent tournés vers un nouveau projet, leurs préoccupations évoluent, ils ont déjà moins de temps et d’attentions pour le chien.

Ils s’inquiètent désormais de notions telles que l’hygiène de l’enfant avec la présence d’un animal, les possibles accidents domestiques qui y sont liés, le lieu de couchage du bébé qui viendra peut-être envahir l’espace occupé par le chien, la question légitime de la concurrence entre eux deux (…), qui sont autant de soucis auxquels ils doivent faire face.

Du côté du chien

Chien ignoréLe chien, lui, s’accommode plus ou moins facilement des changements qui s’opèrent. Les promenades sont espacées ou raccourcies, les maîtres passent plus de temps à imaginer l’arrivée du nouveau membre, et donc, ne se consacrent plus autant à lui qu’avant.Son exubérance est parfois réprimée (on a autre chose à faire que de s’occuper de lui !), et même, il agace lorsqu’il demande les mêmes droits qu’avant (caresses, jeux, gourmandises…) !

La venue de l’enfant

L’arrivée de bébé ne fera que confirmer ce changement qui s’est opéré dans la relation des maîtres vis-à-vis du chien.

Il est donc souhaitable que les futurs parents aient préparé progressivement l’animal à moins d’interactions, pour lui apprendre cette nouvelle habitude : recevoir moins d’attention.

 


Découvrez les autres articles de notre dossier spécial " Enfants et chiens, les risques évoluent avec l’âge "

 

Laurence Bruder Sergent
Vox Animae



Write a comment

  • Required fields are marked with *.

If you have trouble reading the code, click on the code itself to generate a new random code.